Accueil Articles [Articles] block 2 Chantal Richard – Jean Pierre Savelli, il y a une vie après...

Chantal Richard – Jean Pierre Savelli, il y a une vie après Peter et Sloane

2998

Chantal Richard est plus connue sous le pseudo de Sloane et il est difficile de la dissocier de Peter, alias Jean-Pierre Savelli. Et pourtant… Pourtant il y a eu une vie avant et il y a une vie après le fameux duo Peter et Sloane.
A 8 ans, Chantal chante déjà, à 12 ans elle compose sa première chanson, à 13 ans elle écrit une comédie musicale : “Le cavalier de l’Opale”. Puis, avant de devenir Sloane, elle sera choriste de nombreux chanteurs dont Céline Dion et fera partie de La Bande à Basile.
Mais en France, on a le chic de vous ranger dans une case et on remet le couvercle.
Alors, contre mauvaise fortune bon cœur, le duo continue son chemin quand on le demande, de la tournée “Age Tendre” à celle de “RFM 80”.
Ce qui n’empêche ni l’un ni l’autre de faire plein de choses séparément.
“Heureusement – me dit en riant l’amie Chantal – la preuve : je sors un double album qui va retracer tout ce que j’ai fait en 120 chansons !

C’est énorme… D’où sors-tu tout ça ?
J’ai fait quelques disques solo en France, un album au Québec en 86, en 99 j’ai sorti un album conçu avec Patrice Guirao, un album ethnique, tribal, polynésien. Il est sorti aux Etats-Unis avec deux clips qui m’ont permis d’en vendre 1 000 000 d’exemplaires.
J’ai également enregistré en 2000, 85 chansons pour enfants avec une magnifique orchestration. La maison de disque ayant entre temps fait faillite, il n’est jamais sorti. Mais il est prêt. J’ai aussi commencé, avec l’aide de Dave et de Patrick Loiseau, un disque classique. Les “Ave Maria” de Gounaud et Schubert plus trois musiques de Wagner, Liszt et Beethoven… La maison de disque ayant refusé lorsqu’ils ont su que c’était Sloane, c’est tombé à l’eau.  Au départ, même, ils ne voulaient pas croire que c’était moi qui chantais.
J’ai donc de quoi remplir un double CD qui s’intitulera “Pour tous ceux qui vont s’aimer”.

En dehors de Peter, tu as fait d’autres duos ?
Oui, un en 89 avec Christian Delagrange. Une très belle chanson intitulée “Laissez les enfants rêver”. Auparavant, en 87, j’ai fait une tournée de 87 dates au Québec avec Herbert Léonard et pour les Québécois, nous avons enregistré “Amoureux fous”. Ces titres seront sur l’album.

Tu étais très aimée au Québec !
Oui, et c’était réciproque. J’ai même failli m’y installer mais le producteur étant mon mari et une tournée en France nous attendant, je l’ai suivi. Il a d’ailleurs été ma grande histoire d’amour. ça a duré 16 ans et nous avons une fille… aujourd’hui la page est tournée mais ça a été très dur pour moi.

Tu n’es donc pas avec Peter ?
Eh non, même si beaucoup le croient.

Avec lui, vous avez été les seuls à faire les deux plus grandes tournées : “Age Tendre” et “RFM 80”.
C’est vrai et si ça a été magnifique, ça a également été très stressant. J’en suis tombée malade. D’autant qu’entre les deux nous faisions des galas avec Jean-Pierre.

Ah bon… Que chantiez-vous ?
Des duos, puis chacun nos chansons, entrecoupées de sketches et d’improvisations. Le public adorait ça.

Tu es donc un peu comédienne et tu n’as pas eu trop de mal à jouer ton rôle dans le film “Stars 80” !
J’ai adoré ça, j’ai joué nature et le réalisateur, du coup, m’a ajouté quelques scènes. Nous avons présenté le film au festival d’Angoulême et un directeur de casting m’a proposé un rôle dans un film qui devrait se tourner au printemps. Rien n’est encore signé, donc… motus !

Une nouvelle carrière ?
Et pourquoi pas ? ça m’a tellement plu que j’ai toujours le tournage dans ma tête. ça a été une merveilleuse aventure et j’espère qu’elle se poursuivra. Jusque là, je n’avais joué qu’une scène avec Jean-Pierre pour la série “Un gars, une fille”.

Tu écris toi-même tes chansons ?
Oui, très souvent avec aussi des collaborateurs. J’ai écrit pour quelques chanteurs et avec l’aide de Bernard Estardy, j’ai écrit une comédie musicale intitulée “La légende de Gaëtane”. ça se passe en 1200, c’est fait de chansons, de danse, de magie, d’illusions, il y a même un cheval ! J’espère arriver à la monter.”

On voit que notre Sloane-Chantal est bourrée d’énergie et ne manque pas de projets. Aujourd’hui, après quelques problèmes personnels, elle est sereine.
“Ma sérénité, je la trouve en Auvergne, à Yssingeaux, face à mes volcans. Lorsque je ne travaille pas, je cours retrouver ma maison, mes chats, mes chiens, mes chevaux. Je m’y ressource, c’est mon havre de paix”.

Jean-Pierre Savelli, alias Peter, est un Toulonnais bon teint et il le revendique, venant souvent faire halte chez ses parents ou venant soutenir le RCT.
Nous nous sommes connus alors qu’il sortait son premier 45 tours “Un goût de soleil de pomme et de miel”, chanson écrite par – excusez du peu ! – Michel Legrand qui a aussi produit le disque. Puis ce sera le prix de la Rose d’Or d’Antibes, en 72, avec “Ciel” et beaucoup de tournées avec entre autres le producteur Jean Renzulli dont je suis attaché de presse… A cette époque, on ne se quitte plus !
On le retrouve dans l’opéra rock de Claude-Michel Schönberg “La Révolution Française”, puis doublant Jacques Perrin dans le film de Demy “Peau d’Âne” puis en duo avec Nicole Croisille dans le film de Lelouch “Les uns et les autres”… chansons d’un certain Michel Legrand, toujours lui.
Après il y aura les chansons de “Albator”, “Goldorak”, “X-Or”… des séries japonaises qui lui apportent l’énorme public enfantin… Cinq millions de disques vendus.
Bref, une carrière originale pour cet ancien coiffeur toulonnais qui, un jour, débarque sur Radio La Seyne, dont je suis l’un des créateurs et animateurs avec un 45 tours où l’on voit un couple de dos : Peter et Sloane. Et c’est “Besoin de rien envie de toi” qui va faire un tabac. Deux millions d’exemplaires vendus.
Bien entendu, je trouvais bizarre qu’ils soient de dos.
“La raison – me dit-il – est que Chantal et moi avions chacun notre métier avec nos noms et qu’avec ce disque, on espérait faire un coup. Coup qui s’est transformé en énorme succès suivi  d’un album avec “C’est la vie d’château avec toi”, “Reste là”, “Pour tous ceux qui vont s’aimer”…
Une carrière riche et diversifiée, on le voit et, en 91 il crée sa maison de production “Minuit 10 Productions”.
“Je me spécialise en jingles publicitaires,
génériques de films, chansons pour enfants, je produits mon double album et quelques chanteurs. Je travaille beaucoup avec les Toulonnais car Toulon, ça reste mes racines, ma ville. Il y a ma famille, mes amis.”
A noter que son père, sous le nom de Carlo Cotti, était aussi chanteur, faisant “la pige” à Tino Rossi dans les années 40. Jean-Pierre lui a d’ailleurs rendu hommage avec un album de 14 chansons.
Et voilà qu’avec tout ça, les deux tournées les plus énormes font appel à lui et Chantal : “Age Tendre” et “RFM 80”.
“Nous sommes les seuls à avoir navigué sur les deux tournées. Nous avons d’ailleurs dû arrêter “Age Tendre” pour tourner le film “Stars 80″, ce qui n’a pas trop plu à Michel Algay, mais bon, lorsqu’on voit le résultat, on est heureux !”
On le serait à moins, ce qui n’empêche pas Jean-Pierre d’avoir une activité débordante :

“Je sors enfin mon double album “Entre jazzy et ballades” avec 33 chansons, mes succès et certaines chansons moins connues. Il est prêt depuis deux ans mais je n’avais pas encore eu le temps, avec tournées et tournage, de m’en occuper.
Je produis également Joanna qui n’est autre que la fille de Clémence, de la Compagnie Créole et nous avons sorti un CD de trois versions de “Besoin de rien envie de toi” : la première en zouk (Bizwen de vou), la seconde en espagnol “Te necesito te deseo” et une version française soft. Elle est belle et a une superbe voix. Je me suis également fait plaisir en enregistrant un duo avec Bobby Solo “J’suis l’meilleur” que nous avons écrit ensemble… Tout ça grâce à ces tournées où l’on a fait des rencontres superbes. Je produis aussi deux autres chanteurs, Beretta et Alex et un certain Jean-Louis, dit Loulou mais plus connu sous le pseudonyme de Zize. C’est un transformiste marseillais qui a travaillé chez Michou et qui est extraordinaire.. Il se partage entre Paris et Marseille où il a ouvert le 23 novembre un cabaret “Chez Loulou”.
On peut le (la ?) voir dans son “One Miss show” intitulé “100% Marseillaise” à La Grande Comédie tous les vendredis à 21h30*.”

Comme on le voit, nos stars des années 80 sont toujours là et bien là dans les années 2010. On les retrouvera d’ailleurs le jeudi 7 mars à 20 heures au Dôme de Marseille et le vendredi 8 mars à 20 heures au Nikaïa de Nice, avec toujours la pêche, la passion, des projets pleins la tête et la voix… et l’on a toujours envie d’eux !
Jacques Brachet
Photos : Andrée Gesuele-Marino et JB

*La Grande Comédie
16, Quai Rive Neuve – Marseille
08.92.56.18.55