Accueil Articles [Articles] block 2 DJ John Revox Par Meddy Viardot

DJ John Revox Par Meddy Viardot

40
John Revox - Limpact

Quand est-ce que l’envie de devenir DJ t’est apparue ?
L’année de mes 16 ans, lorsqu’un ami qui avait acheté une table de mixage et des platines vinyles m’a fait jouer dessus. J’étais, à l’époque, en apprentissage professionnel et je ne gagnais pas beaucoup d’argent ; j’ai économisé et je me suis acheté mon premier matériel.

Où as-tu débuté ?
Mes débuts de DJ se sont faits comme tout le monde : dans ma chambre ; puis j’ai commencé à faire quelques fêtes et anniversaires. Ensuite, j’ai rencontré un DJ qui était animateur radio. Il m’a fait mixer le week-end sur la radio Top FM (radio locale). Parallèlement, j’ai commencé à jouer des percussions dans un célèbre club de la région qui s’appelait le Mai-Tai, à Bandol. Les premiers cachets que j’ai gagné, c’était en tant que percussionniste. Un peu plus tard, j’ai rencontré le patron d’un petit club d’Hyères qui s’appelait le Nulle part Ailleurs. J‘y ai été résident pendant un peu plus d’un an. J’ai bougé à gauche et à droite et atterri à la Dolce Vita, toujours à Hyères. J’y suis resté pendant un peu plus de 3 ans. Ces années dans ce club ont été extraordinaires. Ensuite, j’ai commencé à sortir mes premières productions et tout s’est accéléré.

John Revox Right Now - Limpact

Comment tu définirais ton style ?
Clairement, mon style tourne autour de la musique électronique, faite pour danser. Ça part de la deep house et ça va jusqu’à la techno.

Tu avais initialement créé un duo avec Quentin Mosimann, je crois…
En effet, en 2006, j’ai rencontré Quentin qui est devenu depuis un petit frère. Il venait me voir mixer quand je jouais à la Calypso (Solliès-Pont), je venais de sortir mes premiers disques et il m’a dis qu’il était chanteur. On a fait un essai et ça a collé immédiatement. On a commencé à faire la version électro de notre premier titre “Hot Vocation”.
En parallèle, j’étais déjà pote avec Christian Sims : on avait, par le passé, parlé de bosser ensemble. Du coup, je lui ai parlé du projet qu’on avait commencé avec Quentin et il s’est joint à nous. Le groupe Hot Vocation était né.

Où te verra-t-on prochainement ?
Je poste les dates sur mes réseaux sociaux. Pour ce qui est du secteur varois, vous pourrez me retrouver à Six-Fours en mars, à La Cadière en juin et, bien sûr, sur le secteur Hyérois dès que les beaux jours seront là, avec de beaux événements qui sont en préparation, comme des Beach Party, des Pool Party, des fêtes dans des domaines etc

Si tu avais une question à poser à quelqu’un, à qui t’adresserais-tu ?
Je demanderai à Vladimir Cosma de passer une journée avec lui en studio.

TLV TVM Compagnies Maritimes - Limpact