Accueil Articles [Articles] block 1 Entr’elles & Eux, Véronique Simmonet

Entr’elles & Eux, Véronique Simmonet

19
Véronique Simmonet - Limpact

C’est par un virus que Véronique Simmonet a été contaminée durant le confinement, mais pas par le COVID : c’est le virus de l’entraide qui l’ a atteinte. Cette DRH reconvertie dans la communication et le marketing a profité du temps libre pour s’informer, grâce à son réseau “Toute Politique” et ainsi découvrir une association active dans le combat contre les violences faites aux femmes. Lors du confinement, l’association a mis en place une plateforme d’entraide pour les femmes victimes de violences conjugales. Femme engagée déjà dans la vie politique de sa ville pour la bataille des municipales, Véronique a décidé de s’investir dans une bataille de plus.

Quel a été le cheminement qui vous a amené à embrasser une telle cause ?
Sans avoir été moi-même victime ou témoin de violences, je suis sensible à la cause des enfants, étant maman de trois enfants. J’ai pris conscience que les mères doivent être protégées des violences dont elles sont victimes afin de protéger leurs enfants.

Association Entr'Elles & Eux - Limpact

Comment cet engagement a-t-il pris son sens et quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer ?
C’est hyper motivant de se battre pour faire avancer les choses : c’est un puissant moteur et la volonté vous gagne. Mais il me reste encore de la prise de distance à acquérir car l’empathie que je ressens pour les victimes se manifeste et ça, c’est très difficile à surmonter.

Quelles sont les actions menées par l’association Entr’Elles et Eux ?
Cette association, montée par trois amies (dont une, elle-même victime de violences conjugales et une autre, thérapeute conjugale), est soutenue par la Secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité, Marlène Schiappa, qui se révèle très efficace dans l’avancée des mesures adoptées dans cette lutte. Nous montons des projets, nous sommes force de propositions et Mme Schiappa est très à l’écoute et disponible. La plateforme mise en place durant le confinement par l’association permet aux femmes de s’informer, de discuter sur un forum, d’être orientées vers les structures appropriées. Notre priorité est l’amélioration des mesures de protections. Actuellement nous portons le projet que les femmes victimes de violences puissent être accueillies à l’intérieur même de hôpital, au sein d’un pôle, qui soit ouvert 24h sur 24. Nous réalisons également une campagne photo avec le concours des différents relais de l’association sur le territoire pour avoir un maximum de clichés avec pour objectif ambitieux d’en faire une campagne nationale.

Campagne de sensibilisation de l'association Entr'Elles & Eux - Limpact

Quel est l’objectif de cette campagne ?
Nous voulons sensibiliser l’opinion public, rien n’est aussi parlant qu’une photo. Nous photographions des femmes volontaires, de tous âges, derrière une fenêtre, en sous-entendant que nous ne savons pas ce qui s’y passe derrière, et qu’il ne faut pas hésiter à dénoncer ces violences qui peuvent conduire à la mort de l’une d’entre elles tous les 2 jours en France. Plus on en parlera, plus la violence à l’égard des femmes reculera : ça passe par l’éducation et la prévention. Il faut changer les mentalités en stigmatisant la violence dès le plus jeune âge.

Propos recueillis par Cendrine Vincent