Accueil Articles [Articles] block 2 Gimdis, Marc Gimenez

Gimdis, Marc Gimenez

34

28 ans chez Pernod-Ricard, 18 ans en tant que responsable de la communication et des relations publiques de la Corse jusqu’à Perpignan, avec toute l’activité que cela représente, les relations clients, institutionnels, les médias, les relations avec le siège… En mars 2019, il crée sa société de marketing événementiel et de distribution de marques : Gimdis.

Quel est le style d’événement que distribue Gimdis ?
Il y a, par exemple, le Grand Prix de Formule 1 à Monaco, le Grand Prix Historique, l’Open de Monte Carlo, le Bol d’Or, le Grand Prix de France… J’évolue sur la zone du Var et des Alpes-Maritimes. Il y a également le CEPAC Silo et le cinéma EuropaCorp La Joliette à Marseille, donc beaucoup d’événements.

Cela consiste en quoi ?
Au CEPAC Silo, je privatise les lieux dans l’espace “La Vigie“ pour les particuliers mais surtout pour les entreprises, pour les relations clientèles, ça peut être des cadeaux aussi. Je fais des packs “clés en main“ avec parking, accueil hôtesse, open bar, la place de spectacle et le pot de fin. La force dans mon activité professionnelle, c’est les relations publiques. C’est les échanges avec les uns et les autres qui fait que tu as un réseau et qui m’a permis de rebondir très rapidement après Pernod-Ricard.

Gimdis - Limpact

Pernod-Ricard, c’est une bonne école quand même…
Surtout pendant 28 ans, quand tu as bougé un petit peu comme moi qui ai commencé en tant que représentant dans les Alpes-Maritimes, puis sur Paris et que tu reviens ici en tant que responsable de la communication et des relations publiques, ça te fait une belle carte. Et surtout un gros réseau.

Donc aujourd’hui, tu fais des événements uniquement dans la région ? Ou tu vas un peu plus loin ?
Je continue sur la région, mais s’il y a une opération à faire sur Paris, je la prends. Mais je préfère travailler sur mes terres, le grand Sud Est, où je maîtrise. Ce que j’ai appris à Ricard, c’est ce que l’homme apporte à la société car la société elle te donne mais s’il n’y a pas l’homme… C’est lui qui fait la différence.

Aujourd’hui, on peut donc affirmer que tu t’éclates dans tes événements ?
C’est magique. Quand tu bosses pour une entreprise, c’est bien parce que tu es assisté, encadré et entouré, avec une équipe. Mais quand tu as ton entreprise, ce n’est plus pareil ; c’est toi qui fait tout et c’est quand même bien. Là, je suis la locomotive, je vais à ma vitesse et ça bombarde.
L’entrepreneuriat a ça de bien: c’est que le matin, tu te lèves pour toi et le soir, tu te couches pour toi. Tu travailles 7j/7, c’est pour toi. J’aime ce côté entrepreneur, tu bosses, tu prends des risques, des fois tu perds de l’argent et des fois tu en gagnes.

Propos recueillis par Manouk B

07 66 13 20 79
marcgimenez@gimdis.com

JLB Vérandas La Garde - Limpact