Accueil Articles [Articles] block 1 Pro de la déco, Alain Vincent

Pro de la déco, Alain Vincent

8
Alain Vincent - Limpact

Vice-président de la société des membres de la Légion d’honneur de Toulon, titulaire de la Légion d’Honneur, Alain Vincent a de multiples facettes. Haut fonctionnaire au Ministère des Finances, il a été à la direction de plusieurs départements et a porté la robe d’avocat au barreau de Toulon pendant plusieurs années. Il est également bénévole pour l’association CAAA qui enseigne la langue française aux étrangers. Mais ce sont ses actions et son implication auprès de plusieurs pays qui lui ont valu cette décoration.

Vous êtes vice-président de la société des membres de la Légion d’honneur, un bien grand titre. Mais la Légion d’honneur c’est quoi exactement ?
La Légion d’honneur, c’est une reconnaissance par l’Etat qui est accordée par le grand chancelier de la Légion d’Honneur. Il agit au nom du Président de la République et reconnaît des mérites éminents, quelque chose qui sort de l’ordinaire. On n’accorde pas la Légion d’honneur à 25 ans sauf exception. Il y a des cas bien sûr, et en particulier dans le monde sportif, je pense aux Champions du Monde de football par exemple. Il y a eu des cas aussi où la Légion d’honneur a été accordée à titre posthume à des victimes d’attentats.
Communément, je dirais, la Légion d’Honneur est accordée en fonction d’une certaine carrière. Cela peut être une carrière civile comme une carrière militaire. Je dirais qu’il y a à peu près la moitié service civil et service militaire. Il faut rappeler aussi que c’est Napoléon 1er qui a créé la Légion d’honneur pour manifester, vis-à-vis de ses grognards, de ses soldats, la reconnaissance du pays, la reconnaissance de la patrie. Au fur et à mesure, cette décoration a évolué. Le général De Gaulle a créé un autre ordre national qui s’appelle l’Ordre National du Mérite et qui est plus particulièrement accordé à des civils.
Nous avons deux ordres nationaux, l’Ordre National du Mérite et l’Ordre National de la Légion d’honneur avec différents grades. On rentre comme chevalier, ensuite officier, grand officier, grand chancelier et ainsi de suite. A chaque fois, pour obtenir un grade, il faut avoir des mérites supplémentaires.

Légion d'honneur - Limpact

On peut donc cumuler les grades ?
Effectivement, on peut en avoir d’autres ou rester au grade de chevalier qui est le premier grade. A ce titre-là, je dirais que ce n’est pas seulement un aboutissement, puisque c’est une reconnaissance de mérite éminent, mais c’est aussi un nouveau départ puisque ce signe de reconnaissance doit inciter les sociétaires, les membres qui sont titulaires de la Légion d’honneur qui vont s’engager au sein de la société.
La Légion d’honneur est porteuse de valeurs, valeurs de la République, valeurs de citoyenneté, valeurs de reconnaissance, et effectivement il faut que toutes ces valeurs soient illustrées au travers du comportement des Légionnaires.

Du temps de mes grands-parents, la Légion d’honneur, c’était quelque chose de grandiose. Comment les jeunes d’aujourd’hui la ressentent-ils ?
Les jeunes ne connaissent pas la Légion d’honneur. Ils ne connaissent pas les mécanismes et ils ne connaissent pas le pourquoi de la Légion d’honneur. Notre rôle au sein du comité de Toulon, et d’autres comités, c’est de porter cette information auprès de jeunes, soit jeunes collégiens, soit jeunes des lycées. Cette démarche permet de démythifier d’une part et de faire connaître d’autre part. Pourquoi la Légion d’honneur ? D’où ça vient ? Quelle est l’origine ?

Pensez-vous qu’elle doit perdurer ?
Je pense qu’elle doit perdurer. La Légion d’honneur, c’est une reconnaissance, une action individuelle au service de la collectivité. Prenons l’exemple des footballeurs. Ces jeunes qui ont gagné la dernière Coupe du Monde, ou même la précédente, en 1998 : ils ont agi à titre individuel chacun mais pour le bienfait de l’équipe et de la collectivité, pour la fierté d’être Français et d’être Champion du Monde. Vous voyez, c’est cette imbrication entre une action individuelle et l’intérêt collectif qui caractérise très nettement la Légion d’honneur.
Et, pour répondre à votre question, je pense qu’il faut conserver la Légion d’honneur parce que c’est une décoration prestigieuse, qui marque une reconnaissance forte de certaines actions et il faut l’accorder avec justesse.

Propos recueillis par Manouk. B

Le 7e Avenue La Seyne sur Mer - Limpact