Accueil Actualité [Actu] block 1 Sa chère Solliès, Roger Castel

Sa chère Solliès, Roger Castel

16
Roger Castel, maire de Solliès-Ville

Il est élu de Solliès-Ville depuis 30 ans. Sa commune, Roger Castel la connaît par cœur. S’il ne souhaite pas encore annoncer qu’il se représentera ou non à sa propre succession, le maire de Solliès-Ville n’est cependant pas avare de bonnes intentions pour sa commune.

D’où vous est venue l’idée de vous présenter en 2014 ?
C’est une longue et belle histoire. Mon grand-père était premier adjoint au maire de l’époque, mon oncle aussi l’a été. Moi, cela fait 30 ans cette année que je suis élu. Je suis apolitique mais j’adore ça. Plus encore, j’adore surtout mes administrés et ma commune. Je suis un homme de terrain qui aime être au contact de sa population. J’ai donc facilement pris ma décision et fait ma campagne en 2014.

Comment définiriez-vous votre commune ?
Solliès-Ville est un beau village coupé en deux. Nous avons nos hameaux de l’autre côté de la voie ferrée. Nous avons nos commerces sur le bas (deux boulangeries, une pharmacie, un primeur et un boucher). A Solliès-Ville, il faut venir exprès. Quand on y est, on y est bien. Beaucoup de gens aiment la commune car on me demande souvent s’il y a des maisons ou des appartements libres.

Le village de Solliès-Ville - Limpact

Que pouvez-vous dire sur les communautés d’agglomération ?
Les communautés d’agglomération dépendent de la campagne pour les municipales. Les maires d’aujourd’hui peuvent être battus. Il y a déjà des communes qui avaient annoncé leur souhait de quitter la métropole. Or, on sait que si on perd une grosse commune on va devoir suivre. Aujourd’hui on attend. Rien n’est fait. On ne partira pas comme ça, il faut en discuter.

Et le Conseil Départemental ?
Je salue au passage mon ami Marc Giraud, son président. Il aide les petites communes. On travaille en collaboration. Sans le département et la région, on n’arriverait plus à joindre les deux bouts.

Êtes-vous aidé par l’Europe ?
L’Europe c’est très compliqué car les dossiers sont très pointilleux. Je ne pense pas que l’Europe se préoccupe de Solliès-Ville. On n’a pas la chance d’avoir des députés européens proches de chez nous à part Renaud Muselier ou son remplaçant Monsieur Vitel. Il m’a octroyé une subvention pour mettre de la borne wifi sur la place du village.

La fontaine aux 3 têtes place Léon Vérane Solliès-Ville - Limpact

Pouvons-nous parler de la BD ?
Elle s’est éteinte pour plusieurs problèmes et surtout pour des raisons de sécurité. Il y a trop de contraintes. Il y a eu aussi peut-être le ras-le-bol du directeur. Cela m’a beaucoup impacté. D’autant que j’en ai été averti qu’au mois de février. C’est un délai court pour se retourner. Et puis, que dirait la ville d’Avignon si son festival devait être amené à disparaître du jour au lendemain ?

Dans ces conditions, qu’avez-vous programmé pour cet été ?
Il va y avoir de quoi s’occuper, déjà avec nos 4 concerts en juillet. En août, il y aura toujours la fête du village et 4 concerts également. On perd cette belle vitrine qu’était devenue la Bande Dessinée pour notre commune mais les subventions seront néanmoins bien utilisées.

Propos recueillis par Laura Berlioz

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur www.limpact.fr