Accueil Articles [Articles] block 2 Concert sous hypnose, Geoffrey Secco

Concert sous hypnose, Geoffrey Secco

237

Oubliez les “Suivez-mon doigt du regard” ou autres “Vos paupières sont lourdes…” ; l’hypnose ne résulte pas uniquement des ordres d’un thérapeute. Elle se fait aussi par la musique. C’est ce que montre Geoffrey Secco. Un musicien devenu adepte de cette discipline. Par l’auto-hypnose, il a appris la clarinette, en seulement 15 jours. Après avoir joué pour Patricia Kaas, Charles Aznavour ou encore Pascal Obispo, il présente son “Concert Sous Hypnose”. Un véritable voyage chamanique.

Vous vous intéressiez à la musique et à l’hypnose. Comment vous est venue l’idée de lier les deux ?
J’y ai pensé lors d’une tournée. Je jouais mes compos avec mon groupe, des musiques inspirées des éléments de la nature lors d’un road trip en Australie*. J’ai tout de suite constaté que ma musique mêlée à l’évocation de mon périple australien permettait au public de rentrer profondément dans un voyage intérieur, un état proche de l’hypnose ! Alors j’ai eu envie d’aller plus loin en invitant un hypnothérapeute sur scène. Maintenant, je maîtrise bien ce domaine mais je reste avant tout un musicien : avec mon groupe on aime la performance et l’interaction avec le public, même s’il est dans sa bulle, on ne joue pas des bols tibétains !

Justement, que se passe-t-il lors de vos concerts ?
L’hypnose permet d’accéder à des ressources inconscientes. Elle redonne du choix là où le conscient n’en avait plus. J’ai envie de partager cela avec le public car l’hypnose m’a beaucoup aidé. Je me suis intéressé aux états de consciences modifiés, car j’en vis naturellement avec la musique ou les éléments, alors je suis parti au Pérou rencontrer Jacques Mabit, un psychiatre chaman. Cette expérience a fortement inspiré mes concerts sous hypnose dans lesquels je guide le public dans les éléments de la nature. Par exemple, le Feu dans le Taoisme est associé à la joie, la saison de l’été, l’organe du coeur. Les spectateurs vont pouvoir visiter la conscience de cet élément qui vit en eux, ils vont s’y connecter à travers leur sens et non leur mental, pour découvrir le message de leur inconscient: écouter leur désir profond, découvrir des ressources, dépasser des limites… Ce voyage hypnotique devient initiatique.

Quel regard portez-vous sur l’hypnose aujourd’hui ?
Depuis quelques années la Science s’intéresse à la Conscience, et ouvre des perspectives fabuleuses sur la compréhension des états de conscience modifiés, leur utilisation et leur démocratisation auprès du grand public. Ainsi l’hypnose peut se défaire de sa réputation sulfureuse de manipulations entretenues par les hypnotiseurs de spectacle, pour se révéler au plus grand nombre comme un outil puissant de changement et d’évolution. Ça me réjouit car c’est sous aspect que j’ai envie de la partager !

Propos recueillis par Laura Berlioz