Accueil Articles [Articles] block 1 Ennemies intimes, Un Banc pour Deux

Ennemies intimes, Un Banc pour Deux

126

Caroline et Sophie se rendent chacune à un rendez-vous galant. Même jour, même heure, même banc. L’une vit sa routine avec son mari et deux enfants l’autre fréquente un homme marié. D’échanges musclés en profondes discussions, elles se rendent compte d’une chose. Derrière ceux qu’elles attendent, se cache une seule et même personne : Stéphane. Des dialogues d’abord houleux puis complices mais toujours hilarants. Une pièce, miroir des relations homme/femme.
Sylvie Guichenuy (Sophie) et Aurélie Colin (Caroline, en alternance avec Maeva Pasquali), se confient sur la pièce.

Sylvie Guichenuy
Caroline, la maîtresse, va découvrir et révéler le pot aux roses. Sophie, la femme mariée, se retrouve désabusée et lui en veut. Or, elle va vite se rendre compte que la situation de Caroline est tout aussi triste. Cette dernière a bien conscience qu’un homme quitte rarement sa femme pour sa maîtresse. Au fond, elle aimerait bien construire une famille aussi. C’est une comédie profondément humaine. Chaque femme est le révélateur de l’autre et va la libérer de son mal-être.

Aurélie Colin
Caroline est vraiment désolée pour Sophie. Elle anticipe le choc avant même de lui annoncer la nouvelle. Même si elle est la maîtresse de son mari, elle va lui apporter toute sa compassion. Inversement, sa situation va aussi toucher Sophie. Elles développent donc une grande solidarité féminine. C’est aussi souvent le cas dans la vie.

Laura Berlioz

Une pièce de Jérôme de Verdière
Théâtre du Marais (Paris)
Tous les dimanches de mars à 14h30