Accueil Articles [Articles] block 1 Éthique et vert La Responsabilité Sociale des Entreprises

Éthique et vert La Responsabilité Sociale des Entreprises

125

RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) : trois lettres qui peuvent changer la vie d’une entreprise et qui regroupent l’ensemble des démarches pour les principes du développement durable (social, environnemental et économique). Du positif pour les salariés et l’environnement. Fabrice Jean-Jean est devenu consultant RSE. Il transmet cette vision de l’entreprise. Tous les mois, il anime une table ronde autour de ce sujet. Ce mois-ci, il nous présentait Bertrand Le Guiner , responsable pôle filière et programmes européens à la CCI du Var qui accompagne les entreprises sur ce domaine.

Qu’est-ce que la RSE apporte aux entreprises ?

Les équipes se sentent mieux. L’entreprise qui expérimente le parcours que nous proposons entre dans un réseau qui lui sera bénéfique. Ce parcours est fédérateur car il regroupe la région, l’état, la chambre de commerce, les pôles de compétitivité, etc.

Quelles sont les aides qui leur sont allouées ?

Nous travaillons sur le “Parcours Performant et Responsable” en PACA via un outil de diagnostic en ligne. Pour aller plus loin, un expert peut déclencher un plan d’action. L’entreprise peut aussi solliciter un cabinet conseil sur une période de un à trois jours, avec des objectifs derrière. Cet accompagnement est pris en charge à 70% par le Conseil régional.

Fabrice Jean-Jean consultant RSE, Bertrand Le Guiner , responsable pôle filière et programmes européens à la CCI du Var et Gonzague de Borde , responsable du développement de Mini Green Power - Limpact
Quelles sont les bonnes conditions pour réussir son passage à la RSE ?

Il faut que le dirigeant d’entreprise soit 100% prêt à opérer ces changements. C’est un engagement de sa part. Il doit être prêt à prendre le risque de modifier les process.

Gonzague de Borde , responsable du développement de Mini Green Power, entreprise qui a appliqué la RSE témoigne : Des questions d’organisation et de management péchaient au sein de l’entreprise. On a commencé avec des questionnaires sur le bien-être au travail. Les résultats ont été décevants. Ça a amené une remise en question puis notre démarche de RSE. Les salariés ont obtenu des avantages et l’entreprise a gagné des prix, ce qui nous a fait connaître. On observe depuis une chute du taux d’absentéisme, une baisse du turn over. Un an après on a refait le questionnaire et 70% des personnes recommandent notre entreprise contre 40% avant.

Propos recueillis par Laura Berlioz