Accueil Articles [Articles] block 1 Indis(ney)pensable, Disneyland Paris

Indis(ney)pensable, Disneyland Paris

146

Des spectacles, des attractions et des visites. De quoi nous replonger dans nos classiques, de La Belle au Bois Dormant à Pinocchio. 59 attractions sont réparties entre deux parcs. Depuis 1992, plus 320 millions visiteurs sont entrés dans la magie de Disney. Voici notre top 3.

Ratatouille : l’aventure totalement toquée de Rémy
Le premier rat qui donne de l’appétit. Ce petit personnage Disney a sa propre attraction. L’une des plus prisées du parc. Il suffit d’enfiler des lunettes 3D et de s’asseoir dans de petites capsules tournantes. Sur des rails, les capsules défilent dans l’univers appétissant du rongeur. D’abord, on le suit dans un restaurant d’humains. Très vite repéré, nous accélérons, comme lui, pour fuir les humains qui veulent nous rattraper. Une attraction ludique, qui bouge sans les secousses des montagnes russes. L’aventure se termine dans la salle de réception de Ratatouille, au milieu de ses amis les rats.

Space Mountain
Etre propulsé dans un tunnel jusqu’à 70 km/h. C’est ce que proposent ces montagnes russes enfermées. Direction l’espace. L’attraction est largement inspirée de l’univers Star Wars. Sans sabre mais bien harnaché, le voyage se déroule dans le noir complet. Seuls quelques écrans vidéo montrent un peu de galaxie.

Le château de la Belle au Bois Dormant
C’est la star du parc. Celui qui se retrouve sur le selfie des visiteurs. Un mélange entre le château du dessin animé et celui de Neuschwanstein en Bavière. La légende laisse croire qu’il devait appartenir à Blanche Neige. La loi de la distribution en aurait décidé autrement. Il aurait fallu coller à la sortie de “La Belle au Bois Dormant”. Si ses façades font du château la première chose que l’on voit dans le parc, son intérieur se visite. Pierres colorées, flèches dorées et les vitraux ornent l’intérieur de l’édifice.

Laura Berlioz