Accueil Articles [Articles] block 2 Petit tour dans la magie d’Arlequin

Petit tour dans la magie d’Arlequin

116

« Choisis un métier qui te plaît et tu n’auras jamais l’impression de travailler. ». Le labeur est pourtant bien là. 30 dates à la capitale, plus de 500 show à OK Corral, des spectacles de noël par dizaines… Depuis une trentaine d’années, Claude est plus connu sous le nom d’Arlequin. Un magicien toulonnais professionnel.

Les lapins, les chapeaux le décor, tout est à lui. Même la sorcière qui n’est autre que son épouse.

Arlequin a su faire d’un quotidien féerique son métier. Un tout autre avenir lui tendait les bras. Fils unique de deux vendeurs de jouets, tout le prédestinait à reprendre le magasin familial, situé sur le cours Lafayette. Un petit cadeau a changé son destin. A 9 ans, il a ouvert sa première mallette contenant une baguette et des cartes. La boîte de Pandore pour le petit Daniel.  « C’est comme cela que beaucoup d’entre nous ont commencé », explique-t-il, modestement. Ses premiers spectacles, « Arlequin » les donne lors d’actions caritatives pour « se faire la main ». Jusqu’à la révélation : « Quand j’ai vu que je pouvais en vivre, j’ai lâché l’affaire familiale », assume-t-il. La concurrence des premières chaînes de magasins de jouet le conforteront dans son idée.

De bouquins en DVD il se perfectionne. Peu à peu, Arlequin voit le jour. Un nom « directement inspiré de la comedia del arte ». Si derrière chaque grand homme il y a une femme, pour épauler Daniel on retrouve Valérie. Depuis 25 ans, elle donne tout pour la magie. Au début, ce qu’elle pouvait, après le travail et les week-end. « Je prenais beaucoup de vacances en décembre pour assurer les spectacles de Noël », affirme-t-elle. Depuis 8 ans, elle y consacre tout son temps. D’idées en idées et de show en show, le répertoire qu’Arlequin s’est développé. Les spectacles sont plus divers. Il assure aussi bien le show du farewest à OK Corral que le simple tour de carte.

Arbres de Noël, prestations dans les écoles, pour les mairies, les casinos, les particuliers…

Il pense ses spectacles pour les écrire et les jouer. Il est également à l’origine du festival de magie de La Valette, dont il fut directeur pendant 7 ans.

Les prestidigitateurs célèbres sont de plus en plus nombreux. Une très bonne chose selon Arlequin. Sa profession souffre d’un cliché :  « La magie est stéréotypée pour les enfants». Il évoque ensuite ses homologues américains qui font des spectacles pour adultes. « Cela commence à se démocratiser chez nous, heureusement qu’il y a des gens comme Eric Antoine. Avec eux, la magie pour les grands ne se limite pas à un barbant casse-tête. », explique-t-il. Il encourage le développement de nouveaux univers, parfois délirants. La magie évolue, avec son lot de technologie. Malgré cela, elle reste une institution. Arlequin en est l’un des garants. Président des magiciens du Var, il transmet aujourd’hui le flambeau aux plus jeunes prestidigitateurs.

Représentation pour le gardien des bonbons :

Le 3 Mai à 10h00 ou 15h00 au room city à Toulon

Contact :

06 09 06 30 44

04 94 33 88 87

charlequin@aol.com