Accueil Articles [Articles] block 2 Achetez français !

Achetez français !

44

Les Français ne sont pas les habitants de leur pays, les plus chauvins. Pourtant, crise aidant, un courant patriotique parcours les esprits des consommateurs. Pour soutenir notre industrie et nos entreprises, la French Touch fait son apparition. Nous devenons fiers de ce que nous produisons. Cette vague se retrouve dans l’automobile, fleuron de notre industrie tricolore. Mais la France a-t-elle les ambitions de son patriotisme ?

Au départ ce cette réflexion, il y a un sentiment personnel, mais il y a eu surtout, récemment l’interpellation de Bernard Hébert, responsable des ventes VN de Soca Citroën, qui nous disait : « Regardez le marché automobile, il a bien changé. Il y a 20 ans, les radars étaient quasiment absents. Ceux qui voulaient une berline puissante et rapide, achetaient des autos venues d’outre-Rhin. Depuis, les radars se sont multipliés et les constructeurs français ont su évoluer dans le bon sens en s’adaptant aux nouvelles règles du code de la route. Les voitures font toujours la même puissance, mais les françaises sont devenues de véritables salons roulants, où le confort et la sécurité priment. Acheter une puissante allemande, c’est maintenant dépassé ».
Au-delà de son apriori commercial, n’aurait-il pas raison ? Il est vrai que les constructeurs français ont su trouver le bon chemin et les bons ingrédients. La touche française, est devenue une réalité. Non seulement nous fabriquons des autos confortables et bien motorisées, mais en plus, elles sont pétillantes et toujours novatrices.
La Citroën DS3, chef de file du bon goût à la françaiseLe succès de la Citroën DS3, ne se dément pas. Jolie, bien finie, personnalisable à l’infini, le petit coupé de la marque aux chevrons, mérite amplement ce qui lui arrive. La DS4, qui lui a emboîté le pas est la berline de son segment, la plus sexy, offrant le meilleur rapport qualité/prix . Quant à la Citroën DS5, c’est non seulement une réussite esthétique, mais aussi une réussite technologique. Avec sa motorisation hybride diesel/électrique, elle prouve que nos industries savent encore innover et être à la pointe. Dans nos cartons, il y a encore des idées, bien avancées, comme l’hybride essence/air comprimé : l’Hybrid Air de PSA qui, rappelons-le, a été l’un des précurseurs de la citadine 100% électrique avec dans les années 90 les Peugeot 106 et Citroën Saxo. Alors, faut-il acheter français ? Sans aucun doute, je réponds oui. Et à l’instar de la gamme DS produite en France alors double oui. (PSA emploie plus de 100 000 salariés en France)
Depuis plus de vingt ans je commercialise des voitures françaises et j’en suis fier.
La touche française existe bien, cultivons-la.

Pascal Hermer

Bernard Hébert, responsable des ventes VN de Soca Citroën

ACHETONS LOCAL
Au-delà de l’intérêt certain que nous devons tous manifester pour les produits français dans la mesure où, bien évidemment, ceux-ci correspondent en tous points aux attentes des consommateurs que nous sommes, il est un point qui nous concerne plus particulièrement : ACHETONS LOCALEMENT
En effet, l’appel des sirènes que constitue Internet est compréhensible, mais qui y a-t-il derrière ses superbes vitrines : souvent RIEN
Par contre en achetant localement, que ce soit chez votre commerçant de quartier, ou bien dans une entreprise de plus grande dimension, il y aura toujours quelqu’un à qui parler et qui saura vous écouter, prendre votre produit en SAV.
Le siècle dernier André Citroën disait : ” ce n’est pas la Vente qui fait l’Après-vente, c’est le contraire “.
Si demain nous n’avons plus ces entreprises locales, que ferons-nous ; nous commanderons tout sur Internet. Mais quand il n’y aura plus d’emploi, aurons-nous les moyens de commander sur Internet.
Ce n’est pas ici la lutte du pot de terre contre celle du pot de fer, mais soyons responsables et faisons confiance à ceux et celles qui travaillent au quotidien pour qu’il reste encore ce rapport humain dont nous avons tous besoin.
Alors achetons LOCAL.

DS3 cabrio