Accueil Articles [Articles] block 2 Catherine Siergé, De la Malaisie… à Six-Fours !

Catherine Siergé, De la Malaisie… à Six-Fours !

320

Catherine Siergé est une Girondine tombée amoureuse de Six-Fours, commune dans laquelle elle est en train de s’installer. Evidemment, ce n’est pas pour cette raison que nous l’avons rencontrée. Rencontre guidée par le hasard puisque nous sommes tombés sur elle au Garage Pascal – Fiat de la Seyne où elle était en train d’acheter une voiture.

Décidément, notre ami Patrick Brimicombe, conseiller commercial, attire les vedettes puisque, après Stéphane Plaza, Catherine est aussi issue de la télé, de TF1 exactement et de “Koh-Lanta” plus précisément dont elle fut une héroïne lors de la saison 2012.
Belle, énergique, le regard bleu pétillant, elle nous raconte son aventure :

“Je suis restée 21 jours avant de me faire bêtement éliminer avec Camille, mon binôme.
Ca reste une belle aventure, même si quelquefois, ce fut très difficile. Sur 42 jours nous avons eu 38 jours d’orage, dormant le ventre vide sous la pluie. Inutile de vous dire que nos nuits de sommeil étaient courtes ! Après quelques jours à nous nourrir de noix de coco, difficile de trouver de la nourriture. Nous avons même mangé des vers… ce n’est pas si mauvais que ça d’ailleurs !

Catherine Siergé confortablement installée

Avez-vous craint pour votre vie ?
Tout pouvait arriver bien sûr mais j’avoue n’avoir jamais eu peur, d’autant que nous étions encadrés même si l’équipe de tournage et les journalistes qui venaient avait ordre de ne pas nous parler afin de ne pas sympathiser !
Il y a bien sûr la fatigue physique mais tout se passe dans la tête. Le tout est d’avoir un moral d’acier et surtout s’être bien entraînée physiquement. Mais il y a eu des moments de découragement. Heureusement, l’équipe était soudée. A tel point qu’on avait du mal à voter pour que l’un d’eux soit éliminé !

Que vous manquait-il le plus ?
La famille. Car on n’a aucune nouvelle d’eux. D’ailleurs je ne voulais pas en avoir, même si quelquefois c’est frustrant car je ne voulais penser qu’à aller le plus loin possible et surtout qu’ils ne sachent pas ce que je vivais. Ce n’est pas facile. Ni pour eux d’ailleurs car si mon mari était d’accord pour que je participe, mon fils l’a plus mal vécu car il n’aime pas partager sa maman. On est donc coupé de tout.

Et vous récidivez malgré tout ?
(Rires) Evidemment car s’il y a des galères, il y a aussi une belle aventure humaine. Et il se peut que je participe à la spéciale 2014 avec que des anciens. Je suis sur la liste… On verra !

En attendant, la voici partie dans sa Fiat 500 pour découvrir le Var dont elle est tombée amoureuse, où elle va faire construire du côté de Six-Fours et où elle compte s’installer définitivement.

Alors… A bientôt Catherine !

Jacques Brachet