Accueil Articles [Articles] block 2 Charles Aznavour – Maritie et Gilbert, une histoire d’amitié

Charles Aznavour – Maritie et Gilbert, une histoire d’amitié

179

Revenons sur Maritie et Gilbert Carpentier, ces amis de la Londe, cette entité, cet aigle à deux têtes,  qui fit les beaux soirs télévisés de toute une génération et que personne n’a jamais plus remplacés.
Lorsque je les invitais pour rejoindre Charles Aznavour à Cogolin, ils accoururent avec d’autant plus de plaisir qu’ils étaient en vacances dans leur propriété de la Londe. Je leur fis la surprise d’un Raimu d’honneur qu’ils partagèrent et s’échangèrent sur scène.
Ce fut une belle journée où l’on était heureux et émerveillés de les voir évoquer tous leurs souvenirs, parler du métier car ils étaient sur la même longueur d’onde.

Avec les Carpentier, il y eut de nombreux shows, soit qu’il en soit la vedette, soit qu’il y participe en toute complicité avec un artiste. C’est ainsi que je pus assister un jour à un tournage avec Dalida. Et ce qui me surprit alors, c’est que, chacun son tour prenait la main. Je m’explique : sur le plateau, Gilbert était le maître. Très directif, toujours aimable mais très ferme. Et les plus coriaces, tels Orlando pour Dalida ou Claude François, finissaient par se plier à ses exigences.
Pendant ce temps, Maritie allait d’un à l’autre, apaisait le stress, concentrait les artistes sur leurs costumes, leurs sketches, qu’ils avaient préparés en amont autour de la table, chez les Carpentier. Et puis vint l’instant de l’interview et là, ce fut Maritie qui prit la parole… et la garda, regardant Gilbert de temps en temps et lui lançant : C’est vrai non ? Tu es d’accord ? Qu’en penses-tu ? A cette question il commençait à parler, très vite coupé par Maritie qui repartait sur son histoire. C’était fascinant de les voir ainsi en une telle osmose.
C’est ainsi que, comme ils avaient fait pour Sylvie en Bulgarie, ils emmenèrent Charles à Erevan en Arménie pour un beau pèlerinage où ils arrivèrent avec un charter rempli de vivres. Charles y fut reçu comme un dieu vivant.
Ils firent aussi une incursion aux Etats-Unis où Charles Aznavour est une vraie grande star, ami des stars qui acceptèrent avec joie de participer au show. C’est à cette époque qu’il perdit sa mère et qu’il termina l’émission avant d’aller la rejoindre… The show must go on.
Plus joyeux furent, toujours aux Etats-Unis, son mariage avec Ulla en présence de Pétula Clark, Sammy Davis Junior, Kirk Douglas… et les Carpentier, qui, à quelques temps de là, reçurent un Emmy Award pour leur travail… Je ne me souviens pas qu’ils en aient reçu un en France !
Et c’est Charles qu’ils choisirent lorsque, en 1998, on leur signifia que leur temps était révolu. Evidemment Charles était là et autour de lui, tous ceux qu’ils avaient rassemblés et qui devaient à ce couple mythique, des moments de joie et de magie : Souchon, Cordy, Kaas, Delon, Cabrel, Serrault, Bruel, Carole Bouquet, Valérie Lemercier, Lama et j’en oublie…
Les Carpentier, Charles Aznavour : une histoire d’amitié et d’admiration mutuelles.

Dalida et Charles Aznavour lors d'une émission de Maritie et Gilbert Carpentier