Accueil Articles Hyères Toulon Var basket – Le sourire du président

Hyères Toulon Var basket – Le sourire du président

125

C’est un président Roland Palacios heureux (forcément) de la victoire du HTV que nous avons rencontré ce dimanche de novembre sous un soleil varois qui, après les trombes diluviennes de la semaine dernière, nous fait un bien fou au moral. Le soleil est aussi revenu réchauffer un peu plus le cœur des supporters jaunes et bleus suite au match de samedi contre Poitiers. Trois points de plus et hop, une victoire engrangée pour le club de basket phare du Var. Quel plaisir, quel bonheur !

Cela dit, si l’on analyse un peu à froid ce résultat il était tout de même prévisible, il ne faut pas exagérer quand même ; le HTV n’en déplaise à certains est bel et bien un club de Pro A et n’a pas vocation à être la victime expiatoire tous les week-ends. L’état d’esprit démontré par le club ces trois derniers matchs laissait présager des dénouements heureux et la victoire contre Levallois était toute proche la semaine dernière. Il est donc heureux que cette étape soit passée et cette première victoire en appellera d’autres.

Equipe Pro A Hyères Toulon Var Basket

Le président Palacios et son coach Alain Weisz étaient heureux donc, raisonnablement heureux mais tout de même… Ça fait du bien ! Roland Palacios nous indiquait cependant sa satisfaction mitigée de deux regrets ; l’équipe prévue en début d’année est amputée de trois joueurs (on ne reviendra pas sempiternellement dessus), elle avait de légitimes ambitions pour cette année et il faut déjà réduire la voilure, et le manque de soutien populaire en tribune. Pour le premier élément, le sorcier Weisz nous a encore sorti du chapeau un attelage qui tient la route et pour le second, soyons certain que les Varois ne laisseront pas tomber leur équipe. Roland Palacios indiquait même sa certitude qu’une salle pleine et une fanfare coûtaient des points aux visiteurs et en rapportaient aux locaux. Message reçu président !

L’espoir est là, les échéances arrivent et le HTV fera front, comme toujours. Il se murmure même que la locomotive sportive Varoise, via son président, se rapprocherait du HTV. Le lecteur ne trouvera pas dans cette dernière phrase un investissement du président Boudjellal dans le HTV mais le président Palacios et lui parlent souvent. L’un offrant ses conseils et avis à l’autre et l’autre écoute. L’oreille attentive écoute la langue instructive et le RCT fait de plus en plus figure de grand frère vis-à-vis du HTV pour le bien du sport local.

Le sport local, tiens ! Relisons un peu les affiches qui trônent sur le Palais des Sports : Toulon Ville sportive ! M. le maire de Toulon a fait ce qu’il fallait pour aider le HTV et ce n’est que grâce à la réactivité de la mairie de Toulon, de celle d’Hyères, du Conseil Général du Var et de l’agglomération Toulon Provence Méditerranée que le HTV a pu se défendre devant la DNCG. N’oublions pas que la gestion jugée est celle qui dure depuis des années, la rigueur budgétaire et la responsabilisation des dépenses demandées par la Fédération Française de Basketball et par la Ligue ne sont que des éléments logiques de bonne gestion. Pas plus, pas moins ! Le diagnostic de la maladie n’est pas toujours à chercher là où les journalistes la cherchent ; il est facile d’être lyrique dans des dizaines d’articles mais il serait plus avisé de rechercher exactement qui doit de l’argent à qui avant de raconter n’importe quoi.

Le mot de la fin du président Palacios va aux partenaires institutionnels et privés du HTV en leur exprimant sa fierté de voir (enfin) une saine équipe économique et d’image se former autour du club et va aussi vers les supporters en les assurant du travail immense et quotidien de toutes les forces vives du club pour une saison de qualité. Alors, ami lecteur, on y va ?

Texte : Vincent Colonna
Origine photos : HTV Richard Denis