Accueil Articles [Articles] block 2 Gatane. Un one man musical déjanté

Gatane. Un one man musical déjanté

104

Humoriste, chanteur, pianiste, Gatane nous livre sa recette du bonheur et vous pouvez nous croire, c’est que du bonheur ! Des rires bien sûr, des chansons et de la sensibilité, dans son one man musical « Live Therapy » il nous embarque dans une thérapie de groupe, musicale et bourrée d’énergie. Rencontre avec cet artiste aux multiples influences à qui on souhaite d’aller loin, très loin.

Pouvez-vous nous présenter votre one man musical ?
« Live Therapy », c’est une thérapie musicale du public. Je suis le thérapeute et je pense pouvoir tout guérir en chansons. Mon personnage va s’interroger sur les problèmes des gens et tenter de les guérir. Je suis parti de l’idée de faire le premier spectacle bientôt remboursé par la sécurité sociale, dans ce one man musical je parle d’amour, de jalousie, des ostéopathes, de la vie dans son ensemble avec un angle toujours décalé et une touche de sensibilité en plus.

Comment est venue cette envie de mêler humour et musique ?
Tout naturellement. En fait je suis musicien de formation, j’ai étudié à la Cité de la Musique à Marseille puis au Conservatoire de Jazz à Paris. J’ai commencé par écrire des chansons, puis je me suis intéressé au théâtre et j’ai aussi participé à des projets d’écriture de cabarets. Mon spectacle est à la fois drôle et sensible, il était évident pour moi de mêler humour et musique par rapport à ma formation notamment.

Gatane dans son one man musical « Live Therapy » - Limpact

Est-ce une manière de vous démarquer des autres humoristes ?
Pas volontairement mais c’est vrai que c’est une des conséquences. Le fait d’avoir cette spécificité apporte tout de suite quelque chose de différent.

D’ailleurs quels artistes vous inspirent ou vous ont déjà inspiré ?
Il y a des chanteurs que j’ai toujours aimé comme Jacques Brel ou Georges Brassens parce qu’ils ont marqué leur époque. J’aime Michel Berger par rapport à la musique et au piano, j’aime les artistes avec un véritable univers comme Boby Lapointe ou Thomas Fersen. Chez les humoristes, je suis un grand fan de Michel Boujenah car il mélange humour et sensibilité parfaitement bien. Le québécois Martin Matte est très bon lui aussi. Toutes ces personnes m’inspirent pour de nombreuses raisons.

Aujourd’hui vous êtes chanteur, humoriste, pianiste, et si vous deviez choisir entre ces arts…
Je suis trop indécis pour choisir et c’est un de mes traits de caractère principal. Je ne crois pas que je pourrais choisir sérieusement.

Finalement la scène c’est un peu votre thérapie à vous ?
Oui c’est la mienne avant d’être celle du public. Il paraît que les thérapeutes consultent eux-mêmes des thérapeutes, vous voyez je reste cohérent.

A présent, on aimerait forcément savoir quelle est votre recette du bonheur ?
Je ne peux pas la dévoiler, il faut venir au spectacle à Paris ! Mais elle est liée au fait d’avoir une conscience de l’absurdité de la vie. La seule chose que je peux vous dire c’est d’essayer d’utiliser l’humour le plus souvent possible.

Propos recueillis par Amandine Mastieri

JLB verandas La Garde - Limpact