Accueil Articles [Articles] block 1 L’Afuzi, Serge Ternoir

L’Afuzi, Serge Ternoir

191

600 adhérents et quelques 10.000 salariés. Tous sont regroupés au sein d’une seule et même entité : l’Afuzi, en charge du développement d’une très vaste zone. Après 15 ans passés au conseil d’administration dont 6 en tant que vice-président, Serge Ternoir est à la tête du pôle d’activité de Toulon-Est. La particularité de ce territoire, étendu sur plus de 200 hectares, c’est sa localisation. A cheval sur plusieurs communes, l’Afuzi dépend de deux institutions, la Métropole et la Communauté de Communes de la Vallée du Gapeau.

Quelle est la mission de l’Afuzi ?
Le but, c’est de fédérer autour de projets communs afin de favoriser le développement économique et social de la zone. On essaye aussi de soutenir le confort des entreprises. Sans financement, nous essayons de coordonner les organisations. On interpelle qui de droit pour changer les choses.

Quels sont les avantages pour les entreprises ?
On essaye de faire un gros comité d’entreprise pour des actions communes. Les adhérents peuvent bénéficier de tarifs préférentiels chez nos partenaires sportifs et culturels. On organise également des journées d’information. Si elles veulent de la place pour se présenter ou mettre en avant un projet, on peut leur mettre notre hall à disposition où se trouve notre bureau de Poste. C’est donc un point de passage qui apporte de la visibilité aux exposants.

Quels problèmes rencontrez-vous ?
Nous sommes sur deux communautés de communes. Une partie de l’Afuzi dépend de la métropole, l’autre de la vallée du Gapeau. Cela nous pose un véritable problème d’organisation car nous avons des interlocuteurs différents. D’autre part, les règles ne sont pas les mêmes selon le secteur. C’est le cas à propos des panneaux publicitaires. Les gens ne comprennent pas pourquoi il y en a beaucoup sur une zone et pas sur l’autre.

Comment assurez-vous la sécurité d’une zone si étendue ?
Il y a cinq ans, nous avons réussi à monter un dossier pour obtenir de la vidéo surveillance. A la suite de cela, la délinquance a baissé de 75 %. Pour notre sécurité, l’implantation territoriale nous joue également des tours. Il n’est pas aisé de s’organiser avec une partie en zone police et l’autre en zone gendarmerie.

Que souhaitez-vous pour l’avenir de l’Afuzi ?
Personnellement, je veux que les adhérents se réunissent. Je veux rapprocher ces chefs d’entreprises mais je pense qu’il faut rassembler les entreprises et faire des manifestations ensemble pour régler nos problèmes.

Propos recueillis par Laura Berlioz

AFUZI
1041, avenue de Draguignan
83000 Toulon
04 94 08 81 81