Accueil Articles [Articles] block 2 Le sauna 2.0, Infracab’in

Le sauna 2.0, Infracab’in

261

Une chaleur étouffante dans un endroit embué. Ça, c’est le sauna. Une autre technique existe. La cabine infrarouge. Avec elle, nulle impression de se sentir comme dans une étuve. La détoxification, la récupération sportive ou encore une meilleure circulation sanguine, de nombreux bienfaits lui sont attribués. Ces appareils, d’apparence esthétique, manquent souvent d’une chose : la caution d’un médecin. Estelle Scherrer, elle, en a rencontré un. Anciennement directrice d’un centre de bien-être, elle possédait une cabine. Aujourd’hui, cette dernière se trouve chez elle. Elle la fait tester à ceux qui veulent se la procurer. Cette activité commerciale lui prend désormais tout son temps.

Quelles sont les différences entre la cabine infrarouge et le sauna ?
Le sauna traditionnel chauffe l’air. Avec Infracab’in, 80% du rayonnement thermique pénètre en profondeur, directement dans les tissus cutanés. La peau respire donc mieux et son irrigation sanguine s’améliore. Les muscles tendus, débarrassés de leurs toxines, s’assouplissent. La température ambiante, aux alentours de 40°C, sollicite moins le cœur et s’avère plus supportable.

A quoi sert cette cabine infrarouge ?
Essentiellement, à éliminer les toxines. Les buveurs de café, fumeurs réguliers ou tout simplement ceux qui sont exposés à la pollution. Deuxièmement, les séances améliorent l’aspect de la peau et ont un réel effet sur la cellulite. Enfin, cela aide à la récupération sportive. Avant, j’avais un institut de beauté avec une cabine. Des clubs de sports prenaient rendez-vous pour des équipes. J’en suis aussi la preuve. En ce moment, je prépare un marathon. En faisant de la cabine plusieurs fois par semaine, je n’ai aucune courbature.

A qui les vendez-vous ?
Je suis surtout contactée par des centres de beauté ou des thérapeutes. Beaucoup de relances se sont confirmées ces derniers temps. C’est satisfaisant. Là, je suis en contact avec une structure qui accueillera bientôt des thérapeutes dans des domaines différents. C’est un concept très complet.

Quelles justifications scientifiques apportez-vous ?
Je me suis beaucoup renseignée. Depuis plusieurs années, je suis les actualités d’un professeur qui clame les effets thérapeutiques de la cabine infrarouge. Il est conférencier en médecine fonctionnelle. Cela fait 4 ans que je cherche à le joindre. Nous avons enfin discuté à la fin du mois dernier. Nous désirons travailler ensemble. La forme n’est pas encore définie, peut-être par des conférences, pour commencer. Il a refusé de s’associer à une grande structure nationale. Cette dernière ne lui ressemblait pas. Il a aimé mon authenticité et le fait que je maîtrise mon sujet. Il m’a confié : “Je préfère travailler avec vous qu’avec des requins”. J’ai beaucoup apprécié. Quant à moi, cela m’apportera une caution médicale. Je maîtrise l’aspect technique et lui le scientifique.

Propos recueillis par Laura Berlioz