Accueil Articles [Articles] block 2 L’immobilier autrement, Laurent Dutruch

L’immobilier autrement, Laurent Dutruch

113

Ça y est, c’est le mois des enfants, des cadeaux, de la famille, d’un peu de nostalgie, des repas interminables, des redifs à la télé qu’on adore revoir, de Michel Drucker et du nouveau Walt Disney. Bref décembre, c’est avant tout Noël où le temps du tout business fait une pause et c’est bien comme ça…

Et le marché, comment qu’il se porte ?
J’aimerai vous dire : « bien, merci docteur » mais non malheureusement ce mois de décembre ne viendra pas ajouter du baume au cœur à nos chers vendeurs. On est encore sous tension en termes de volumes de ventes. Il faut garder espoir mes chers amis car l’espoir fait vivre. Le retour des acheteurs se fera sur janvier. C’est compréhensible laissons-les se consacrer à des dépenses incontournables et de circonstances, celles des fêtes. Pour les professionnels c’est le bouclage des ventes les plus urgentes, des guirlandes dans les vitrines, les pots entre collègues et du bilan de l’année… Aie. Depuis plusieurs mois et en cette d’année les prix dans la région se sont stabilisés à la baisse et on peut encore négocier un peu mais pas trop, soyons raisonnable. Ce qui s’annonce point de vue fiscalité risque de rien arranger. Faut bien redresser les finances de ce beau pays comme ils disent. Restons positifs, 2014 sera peut être une belle année.

Le focus du mois
C’est Le Pradet. Ça fait plusieurs chroniques que je souhaite parler de cette ville du bord de mer à la côte escarpée et somptueuse que je vous invite à longer par voie de terre ou par mer. Dans les deux cas c’est un spectacle de toute beauté du Pin de Galle au Cap de Carqueiranne. Le Pradet est donc une petite ville de 11500 habitants limitrophe avec Toulon, La Garde et de Carqueiranne. L’immobilier y est confortable, je veux dire par là qu’on y trouve un peu de tout. Des appartements anciens, neufs et de la villa. Les quartiers de la Garonne et des Oursinières font partis des plus côtés. Les prix sont plutôt hauts dans ces secteurs et Le Pradet en général mais comme partout on peut négocier à la baisse. Le centre-ville est très agréable et les commerçants nombreux. L’été, la ville se remplie de nombreux touristes et les festivités ne manquent pas. Ville sportive, vous trouverez toutes les infrastructures nécessaire et vous profiterez de la piste cyclable qui vous mènera jusqu’au bout du Var pour les plus courageux. Petit coucou à mes amis Nathalie et Pierre-Gilles du Camping Lou Pantaï à recommander pour vos amis de passages d’avril à octobre.

Lettre au Papa Noël
« Petit Papa Noël, je m’appelle Laurent et je travaille dans l’immobilier, ouf c’est dur ! Je suis très gentil avec tous mes collègues et eux aussi sont très gentils. J’ai plein de copains, trop d’ailleurs, donc je sors beaucoup et ce n’est pas bien à mon âge dixit ma maman. Je t’écris donc pour que tu fasses de beaux cadeaux à tout le monde mais surtout à moi parce que les autres ça m’étonnerai qu’ils t’écrivent eux. Je crois qu’ils ne croient plus vraiment en toi mais moi oui et à mon âge ce n’est pas bien dixit mon psy. Alors j’ai acheté un sapin en plastique, un qui ne balance pas des épines partout. J’y mettrai mes santiags dessous le soir de Noël, taille 42, ne me les pique pas j’y tiens, c’est un cadeau de Rick Divers, le sosie officiel de Dick Rivers. Bon voilà mon petit pépère Noël j’espère te croiser devant les Galeries Lafayette d’ici là. Sinon, couvre toi bien, ne va pas attraper froid maintenant, la sécu est déjà trop en déficit et puis nos petits t’attendent de pied ferme. »

Soyez heureux et bonnes fêtes à tous

redaction@limpact.fr