Accueil Articles [Articles] block 2 Marcel Martin, vivre de sa passion

Marcel Martin, vivre de sa passion

58

Je pense que vous vous serez aperçu que je vous présente toujours des hommes et des femmes de passion… C’est ma passion car je trouve qu’il n’y a rien de plus formidable que de rencontrer des gens qui ne vivent pas pour le paraître ou pour l’argent… même si, de l’argent, il en faut pour vivre.
Et lorsqu’on peut vivre de sa passion, alors c’est le bonheur.
Tel est Marcel Martin, ce Toulonnais de cœur puisque arrivé d’Algérie en juillet 62 à l’âge d’un an et demi et dont la première passion est la région toulonnaise. La seconde, il la découvre “minot” : le bricolage. A tel point que, déjà tout jeune, il fait des installations électriques… qui font sauter les plombs de la maison, au grand dam de ses parents. Mais cette passion lui restera et très vite, il créera une entreprise son et lumière avec un collègue. Puis une seconde. Enfin, une troisième, 2MTS, en comprenant qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné.
Il a débuté en 1999 dans un garage de 35 m2, à Sanary, face au Théâtre Galli.
Ce théâtre deviendra pour lui un symbole et un but car son rêve est d’y installer la sono et les lumières… ce qu’il arrivera à faire d’ailleurs !

Depuis 2002, il a installé ses immenses ateliers de technique et décoration de 600 m2 entre Solliès-Ville et Cuers.
Depuis, il a fait entre autre la sono du stade Mayol lorsqu’il était partenaire du RCT et il a cette belle phrase en en parlant : “Je me suis retrouvé au centre du stade et je me suis dit que j’avais trouvé mon jardin !”
Car ce côté affectif pour Toulon, il l’a gravé dans le cœur. Son autre but aujourd’hui est de travailler pour le stade de Bon Rencontre.
En attendant, il a beaucoup oeuvré pour la ville de Sanary car c’est lui qui crée les décors interactifs et lumineux de Noël, les automates et leurs costumes, invente des thématiques, depuis 2001.
Il faut dire qu’entre temps, il a aussi compris qu’il fallait varier les plaisirs. Et cet ancien dessinateur industriel s’est remis au dessin et à créer des événements clefs en main et travailler sur tous les postes. Petite entreprise familiale, il emploie beaucoup des intermittents du spectacle qu’il fait travailler dans la magie.
Car c’est aussi lui qui imaginait les décors des Floralies de Sanary, c’est lui qui crée, depuis trois ans, les décors de Noël de la place de la Liberté et ceux de la patinoire de la place d’Armes. Car il est capable d’un décor les plus intimistes aux décors pharaoniques qui ne lui font pas peur.
Mais il est aussi heureux d’avoir fait le son et la lumière des concerts d’Henri Salvador, de Johnny Clegg, du festival brésilien de Sanary et de Gilberto Gil qui sont de grands souvenirs…
Une de ses fiertés également est d’avoir organisé à St Tropez l’anniversaire de Naomi Campbell qui fut un moment magique.

Il a encore sévi au Salon de l’Auto de Toulon où chaque année il imagine le décor pour Citroën. C’est lui – on vous en a parlé – qui a conçu la soirée du lancement de la DS4 il y a deux mois.
“J’aime penser, inventer, dessiner, lancer, fabriquer, installer toute une ambiance et savoir que je travaille pour le plaisir des gens, des yeux, des oreilles et que tout cela est éphémère. Une fois fait, je pars sur autre chose. Dans mes ateliers, on fabrique tout de A à Z, on casse, on recommence. Quelquefois, par affect, on garde un objet, un souvenir. J’aime à penser que nous fabriquons un écrin pour un bijou et qu’il doit être le plus beau, le plus original, le plus surprenant possible. Et partir d’une surface vierge, vide de tout et créer un décor unique, c’est ce qui me rend heureux…”
Et il peut l’être car ses réalisations sont toutes appréciées. Il a déjà de gros projets pour Noël car il faut anticiper très tôt. Plus près de nous, il sera cet été sur beaucoup de festivals dont “Couleurs du Monde” et nombre d’autres projets car il travaille aussi bien avec des entreprises, des collectivités, des événements privés et avec les particuliers pour une soirée anniversaire, mariage ou autre.
Intarissable sur sa passion, il vous la fait partager et l’on ne peut que tirer son chapeau à cet homme bouillonnant d’idées, d’envies, de talent, dont le mot “travail” est pour lui synonyme de “plaisir”.

JB

Marcel Martin – 2MTS
ZA du Logis Neuf – 83210 Solliès-Ville
04 94 28 38 07