Accueil Articles [Articles] block 2 Royal Caribbean, le liberty of the seas reprend la mer à la...

Royal Caribbean, le liberty of the seas reprend la mer à la seyne pour la dernière saison

42

Nous avions déjà été invités à visiter cette magnifique ville flottante qu’est le Liberty of the Seas.
Pour son premier départ de la Seyne le 27 mai, nous y étions à nouveau invités par la compagnie Royal Caribbean.

Lors d’un numéro précédent, nous vous vous l’avons présenté en détails et dit combien nous avions été émerveillés par ce bâtiment de 339 mètres, de 158.000 tonnes pour quelque 3.500 passagers pour une virée méditerranéenne Barcelone – La Seyne/Toulon – Nice – La Spezia – Civitavecchia – Rome – Naples – Barcelone.

Certains passagers s’y sentent tellement bien qu’ils ne descendent pas aux escales, profitant des piscines multiples adaptées à tous les âges, bains de soleil, murs d’escalade, salle de sport, surf (mais oui !), golfe miniature, patinoire, lieux de détente, cinéma, Casino (Royale, évidemment !), les discothèques rétro ou électro, piano bar, spectacles dans la salle de 3.500 places (Cirque du soleil, Chicago, Holiday Inn…), la Royal Promenade qui regroupe snacks, restaurants, pubs, dans lesquels se jouent des concerts, magasins, animations diverses, lieux réservés aux enfants, des plus petits aux ados, le tout géré par 1300 employés…
C’est au bar du dernier étage où nous avons une vue imprenable à 360° que nous nous retrouvons avec nos hôtes, Anne Mulcahi, directeur marketing, Emmanuel Joly, directeur commercial France-Espagne et Arnaud David, responsable commercial Sud France, qu’on aborde la question qui est aujourd’hui celle de l’escale à Toulon-La Seyne qui, l’année prochaine, sera supprimée au profit de Marseille.

Emmanuel Joly, directeur commercial France-Espagne et Arnaud David, responsable commercial Sud France

Emmanuel Joly s’explique :
“Royal Caribbean est un groupe international qui, chaque année, décide du processus de redéploiement de sa flotte qui se compose de vingt-deux navires. L’an prochain, nous nous repositionnons vers la Baltique et un seul bateau restera sur la France. Nous avions donc le choix entre Toulon-La Seyne et Marseille et il se trouve que cette dernière propose évidemment une meilleure connexion internationale, ne serait-ce qu’avec son aéroport. Et même si nous avons de bonnes relations avec Toulon – La Seyne, elle ne peut nous offrir cela.
Le marché des croisières est en plein essor en France (5 à 10% de plus cette année) et n’est aujourd’hui qu’à la moitié de son potentiel réel avec 250 à 300 Français sur chaque voyage. Il faut donc que nous mettions tout en oeuvre pour élargir ce public et déjà, sur le navire, tout est mis en place en deux langues : Anglais et Français. Nous avons par ailleurs un énorme public nord-américain, avec les Etats-Unis et le Canada, qui englobe le Québec où tout le monde parle français. Ici dans le Var, nous sommes limités par les excursions que nous organisons : Sanary-Bandol, St Tropez, Toulon. Autour de Marseille, il y a beaucoup plus de possibilités.
Nous restons donc attentifs aux projets énoncés sur Toulon et peut-être y reviendrons-nous un jour…”

Monique et Jacques Brachet

Prochaines croisières au départ de Toulon – La Seyne : 10, 17 et 25 juin – 1, 8, 15, 22, 29 juillet – 5, 19, 26 août – 2, 9, 16, 23, 30 septembre – 7, 14, 21 octobre
www.royalcaribbean.fr

une des salles de restaurant du liberty of the seas