Accueil Articles [Articles] block 1 Sud Ste-Baume, Ferdinand Bernhard

Sud Ste-Baume, Ferdinand Bernhard

147

Neuf. Le nombre de villes et villages qui forment la communauté de communes Sud Sainte Baume.
Prise entre les structures de Marseille et Toulon, l’entité dirigée par Ferdinand Bernhard élargie ses compétences. De l’environnement à la jeunesse nombre de projets ont vu le jour.

Quel bilan tirez-vous de l’année qui vient de se terminer ?
Je retiens surtout l’attribution de nos nouvelles compétences comme pour l’eau, l’assainissement ou encore les ordures ménagères. La GEmapi (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) nous permet de mettre en place des dispositifs pour réduire les inondations. Nous avons bien travaillé sur l’école du développement durable et sur l’informatique (tableaux numériques) pour les jeunes. Nous avons la chance avec le département et TPM de financer l’échangeur autoroutier à limite de Sanary et Ollioules. Enfin, nous sommes en train de terminer les rues piétonnes dans le centre ancien de La Cadière

Quels sont les nouveaux projets ?
2019 est l’année de la mise en œuvre de nouvelles compétences, en particulier dans le transport. Nous sommes entre deux énormes structures TPM et MPM (Marseille Provence Métropole). La communauté de communes Sud Sainte Baume est peut-être plus modeste mais elle peut représenter le moyen d’éviter un choc entre les uns et les autres.

Quelle est votre priorité ?
Ce qui m’importe, c’est que l’on continue de travailler pour la jeunesse de cette communauté. Ce n’est pas une compétence à part entière mais cela devrait être la préoccupation de tous les élus. A présent, nous allons travailler sur des outils de la robotique. Il est important de fournir à nos enfants les moyens les plus favorables à leurs études et à leur vie future.

Propos recueillis par Laura Berlioz

Retrouvez l’interview intégrale de Ferdinand Bernhard sur notre chaîne Youtube : LIMPACT TV