Accueil Articles [Articles] block 2 Toulon au sommet

Toulon au sommet

54

Attraction phare à Toulon, le téléphérique du Faron réunit chaque année de plus en plus de monde, prêts à découvrir des points de vues remarquables, de Bandol aux îles d’Hyères, en passant par Toulon et sa plus belle rade d’Europe. A 584 mètres d’altitude, en cabine rouge, vous atteindrez un site boisé unique, de la fauverie au mémorial du débarquement, sans oublier, le village, les restaurants et le massif du Faron, il y a en pour tous les goûts.

Téléphérique du Faron - Limpact

Créé en 1959 par le toulonnais Louis-Valéry Roussel, le téléphérique du Faron avait pour ambition d’inscrire le site du Mont Faron dans un projet d’attraction touristique, en plus d’avoir une fonction pour les riverains qui habitaient sur les flancs du Mont. Très rapidement, la ville en a repris la charge et a continué à inscrire ce moyen de transport original comme une possibilité d’atteindre le sommet du Mont Faron et la zone du plateau, près d’une centaine d’hectares de forêts. Depuis 2005, l’agglomération de Toulon Provence Méditerranée assure la gestion de cet équipement par l’intermédiaire d’une régie et note une augmentation annuelle de la fréquentation du téléphérique, ayant atteint le nombre record de 90 000 passagers en 2014. Site naturel, d’une grande qualité où la nature est préservée, le Mont Faron accueille un public essentiellement toulonnais et varois durant l’année, avec en été une forte clientèle de touristes qui de manière systématique a le réflexe de prendre le téléphérique pour se rendre sur le sommet du Faron afin d’y découvrir une vue extraordinaire.

Gare téléphérique du Faron - Limpact

Rencontre avec Jérôme Navarro, Adjoint au maire de Toulon, Délégué à l’Evènementiel, Fêtes et Cérémonies, Protocole et Président de la Régie d’Exploitation des Installations touristiques du Mont Faron.
En 2014, la régie qui gère le téléphérique a enregistré 90 000 passagers, la fréquentation ne cesse d’augmenter ces dernières années, comment l’expliquez-vous ?
Nous avons une ouverture annuelle quasiment non stop de début février à fin novembre. Le trafic a énormément augmenté ces dernières années car lorsque nous avons repris l’activité en 2001, le téléphérique transportait 20 000 passagers à l’année et en 2014 nous avons enregistré 90 000 passagers avec une progression constante chaque année. Lorsque nous sommes arrivés, il y avait très peu d’échanges entre la structure d’ici et les différents points touristiques, notre objectif était à la fois quantitatif et qualitatif. Nous avons effectué de nombreux travaux sur les cabines pour les remettre en état, des travaux de réhabilitation sur les gares, changé des pièces mécaniques, électriques, notamment tout le poste de pilotage et les systèmes électriques. Nous avons également fait un hall beaucoup plus accueillant, réalisé de nombreux outils de communication inexistants auparavant, des évènements et animations ponctuelles qui fidélisent notre public.

Quels sont les temps forts de l’année ?
Nous avons de nombreuses manifestations et rendez-vous phares tout au long de la saison avec entre autre la chasse aux œufs de Pâques le 1er avril, des journées pédagogiques organisées par l’Association varoise des amoureux du Faron, en mai il y a le Triathlon, l’ascension du Faron au volant de voitures anciennes ou encore la Fête des mères, en juin, la Fête des pères, la Fête de la musique avec des concerts au sommet sur le site du théâtre de verdure, « Vivement dimanche au Faron » une manifestation populaire et familiale avec un programme d’animations ludiques et pédagogiques, des expositions d’artisans, des marchés du terroir et beaucoup d’animations pour enfants. En juillet et août, nous proposons au public des sorties nocturnes pédestres, ainsi que le festival TLN 2015-OFF pour un spectacle de son et lumière d’exception. Toute l’année est rythmée par des animations de qualité, renouvelées généralement la saison suivante.

Entrée PMR - Limpact

Des travaux de révision ou de rénovation sont-ils prévus cette année ?
Nous fermons deux fois dans l’année avant et après saison pour des révisions techniques. Nous avons fait de gros travaux pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite qui s’achèveront en 2016, nous avons travaillé en deux phases, avec en 2013 la gare inférieure, une place de parking, un ascenseur leur permettant d’accéder aux quais, à la fin de l’année, nous allons créer une scénographie à l’intérieur des hall pour parler de l’environnement, de la faune, de la flore afin de les rendre attractifs, nous allons aussi réaliser un point de vue à l’est et à l’ouest. Ces travaux se sont accompagnés d’une amélioration du parvis et de l’accroche esthétique des gares, un mobilier urbain a été dessiné spécifiquement et nous avons réalisé une fresque qui rappelle les grandes dates de l’histoire de Toulon.

Quels sont les objectifs de 2015 ?
Tous les ans nous atteignons des niveaux de fréquentation plus élevés que l’année précédente. 90 000 personnes en 2014, c’était inimaginable quelques années auparavant, dépasser la barre des 100 000 personnes reste un gros challenge mais nous avons envie d’y arriver. Ce qui est problématique actuellement est que nous sommes de mi-juillet à mi-août en exploitation complète, par contre sur la saison basse notre marge de manœuvre est encore importante.

Marine Astor
Crédit photo : Ville de Toulon