Accueil Articles [Articles] block 2 Une nouvelle jeunesse

Une nouvelle jeunesse

126

Consoles, tablettes, smartphones. Malgré ces nouveaux médias adulés par les enfants, les rayons “jeunesse” des librairies débordent de nouveautés. Du fond à la forme, certains éditeurs mettent le paquet pour les intéresser, jusqu’à leur dédier leur propre Salon du Livre, à Montreuil (93).

“C’est mon livre préféré de toute ma carrière d’éditeur” assure Didier Teyras, des étoiles plein les yeux. Le directeur de MinEdition nous conte son histoire pour enfant favorite. Celle entre une ourse et sa progéniture . “Cette histoire décrit le caractère inéluctable de l’amour d’une maman”, résume l’éditeur. L’idée est venue d’une psychologue. Elle a écrit sur un thème qui revient souvent en consultation : les relations mère /enfant. L’idée a tout de suite emballé Didier : “Quand on me l’a proposé au téléphone, il m’a fallu 12 secondes pour rappeler”. “Est-ce que tu m’aimeras encore ?” a été traduit en 30 langues.

Un voyage pour enfants au cœur d’autres cultures. Si l’idée n’est pas novatrice, ce concept est pour le moins original. Plonger des comptines françaises dans l’univers d’autres pays. Chaque pays a son livre et son CD. Les textes sont traduits mis en musique. “L’idée nous est venue de nos enfants métisses”, explique Caroline Chotard. Avec son mari, “Zaf Zapha”, ils ont voulu répondre aux questions des enfants sur la diversité et les ouvrir sur le monde : “Les comptines sont mises en musique dans le style du pays concerné”. Chaque ouvrage délivre des informations sur son pays. Une dizaine de livres a déjà vu le jour. Brésil, Mahgreb ou encore Inde, A chaque fois, le couple s’est rendu sur place.

Cette histoire poignante a séduit les adultes. Celle de 3 femmes aux destins “liés” par la tresse a séduit près de 600.000 lecteurs. Face à ce succès, Grasset a voulu l’adapter pour les plus petits. “Les passages choquants sont adoucis”, assure Gaël, étudiant en BTS métier du livre. Derrière son stand, il nous présente ce livre. Pour lui, il était indispensable de l’adapter : “Cette histoire parle des problèmes que peuvent rencontrer les femmes. Il est donc important que les enfants soient initiés a ces sujets”, assure-t-il.

Laura Berlioz