Accueil Articles [Articles] block 2 Bionergies, l’habitat dernière génération

Bionergies, l’habitat dernière génération

133

Depuis 2009, Bionergies met tout en œuvre pour développer les économies d’énergies dans les espaces d’habitation. Dirigée par Pierre Mumbach, créateur de la domotique, l’entreprise sélectionne pour vous les procédés constructifs et les équipements électriques les plus performants aux tarifs les plus avantageux.

Depuis quelques années, notre habitat est devenu une priorité et l’habitant, un sujet au centre de toutes les discussions. Plus moderne, plus économe et surtout plus écologique, tout est désormais possible pour vivre dans un confort absolu à moindres coûts.

Quelles sont les activités de Bionergies ?
On travaille sur le comportement intelligent. On est à l’origine de la domotique, marque que nous avons déposée en 1985. Progressivement on s’est intéressé à toutes les performances et les caractéristiques de la construction. J’ai toujours travaillé dans le bâtiment mais au sens large, c’est surtout le fonctionnement des gens qui m’intéresse. Aujourd’hui, Bionergies se positionne surtout sur les bâtiments qui consomment peu d’énergie. C’est notre cible première ! On est sur une approche sensorielle, anthropologique et sociétale.

Qu’appelle-t-on « habitat sensoriel » ?
Lorsqu’on est dans un habitat on est conditionné dans un environnement qui touche les sens. Par exemple, la température, la qualité de l’air, l’approche tactile. On a décliné toutes une série de caractérisant sensoriels sur l’habitat. Chez Bionergies on met la personne au cœur du débat. On travaille également sur le champ visuel ou encore la musicalité de l’espace. Notre démarche est de mettre l’habitat au cœur du sujet.

En quoi le procédé Bionergies est-il économe ?
Après avoir créé un nouveau concept de construction, on a été appelé à chercher des matériaux pour réduire les coûts de façon spectaculaire. Notre recherche est très large, on va choisir les matériaux les plus performants dans toute l’Europe, à moindres coûts. On a une préoccupation environnementale très forte. Concernant nos matériaux, on utilise des fibres de bois qui proviennent des résidus de sciure, on les amalgame avec du ciment, on minéralise le bois et on obtient des agglos. On recycle le bois, il y a donc une vraie réduction des coûts. Les composants sont optimisés entre eux pour être interactifs et faciliter la création architecturale.

A quoi reconnaît-on une maison Bionergies ?
Le procédé constructif va maîtriser les coûts et les matériaux dans une démarche environnementale, accessible à une large clientèle. On reconnaît une maison Bionergies quand on rentre. Il y a une ambiance particulière, très agréable. On a l’impression d’être dans un endroit magique. A l’intérieur, c’est lié à la manière dont on chauffe la maison. Il s’agit de rayonnement à très base température. A l’extérieur, il n’y a aucune différence.

Quelles sont vos ambitions ?
Aujourd’hui, le bouche-a-oreille fonctionne bien, les architectes nous confient de plus en plus de réalisations, on travaille même avec des promoteurs immobilier. Les constructions à faibles énergies sont de réelles préoccupations désormais, tout le monde veut des solutions écologiques pour un habitat durable. Pour notre part, on utilise notre procédé sur tous types de construction, on s’adapte partout, c’est pourquoi nous aimerions nous élargir à l’international.

Propos recueillis par Marine Astor