Accueil Articles [Articles] block 2 Aurélie Bertin, lorsque l’art du vin s’unit aux arts plastiques

Aurélie Bertin, lorsque l’art du vin s’unit aux arts plastiques

140

Aurélie Bertin est née au milieu des vignes, entre le Château Ste Roseline, aux Arcs sur Argens et le Château des Demoiselles à La Motte, deux domaines que possédaient ses parents et qui lui ont été transmis.
Aujourd’hui, le Château Ste Roseline est reconnu régionalement, nationalement, avec une belle amorce internationale.
“La force de cette belle maison – nous confie-t-elle – se décline en trois mots : l’Histoire, avec son château et sa chapelle du Xème siècle ; les Hommes avec en tête, mon père qui était tout à la fois visionnaire et passionné, ma mère qui, elle aussi, a apporté sa passion de l’art, de la culture, des jardins, Christophe Bernard, oenologue, qui dirige le domaine avec talent mais aussi une grande fidélité, sans oublier tout l’équipe autour de nous, tous tournés vers cette quête de l’excellence ; l’art et la culture, ce que l’on appelle aujourd’hui l’oenotourisme dont nous sommes les pionniers depuis 18 ans, avec le Château de Berne et qui fait aujourd’hui partie intégrante de nos domaines”.

Grâce à tout cela, aujourd’hui les deux châteaux sont devenus incontournables, tant par la qualité de leur vin et de leurs manifestations. Quelque 30.000 visiteurs par an, de toutes nationalités et un bureau de vente qui, dirigé par Caroline, la belle Hollandaise et son équipe de cinq personnes parlant cinq langues, écoulent quelque 120.000 bouteilles par an.
Sans compter toutes les manifestations culturelles, nombreuses et de haut niveau que les domaines proposent tout au long de l’année.

Alors, que dire du millésime 2012 ?
“Il sera aussi bon que rare – souligne en riant Aurélie – car il y a eu beaucoup de pluie, juillet nous a apporté des nuits fraîches et août du vent et la canicule. Nous avons dû avancer les vendanges, faites souvent de nuit, et malgré 20 à 25% de moins que l’an dernier, la qualité est au rendez-vous. Le vin possède un bon et bel équilibre avec de belles couleurs, une belle acidité et les trois couleurs sont très aromatiques”.

Petite innovation cette année : la création d’un Mathusalem (bouteille de six litres) qu’apprécient beaucoup les étrangers. Quant au principal projet, c’est la construction d’un bâtiment de 1000m2 qui sera l’espace de stockage et sera effectif dès la mi-juin. Les deux salles de réceptions, spacieuses et chaleureuses, ont été rénovées et repensées pour les manifestions et réceptions diverses et Aurélie travaille aujourd’hui avec un chef tout nouvellement étoilé au guide Michelin : Benjamin Collombat, dans son restaurant de Draguignan “Côté Rue”. Il nous a délectés de mets savoureux, originaux, très près de la nature et nous avons pris rendez-vous avec lui pour mieux vous le faire connaître.
Le programme des manifestations est tellement dense que nous vous conseillons d’aller sur le site des deux domaines pour vous faire une idée de ce vous pourrez découvrir tout au long des mois. Mais nous y reviendrons pour les grands moments.
Aurélie Bertin : une grande, belle, passionnée… Demoiselle !

www.sainte-roseline.com
04 94 99 50 30
www.chateaudesdemoiselles.com
04 94 70 28 78

Aurélie Bertin en compagnie de Benjamin Colombat