Accueil Articles [Articles] block 2 Les énergies nouvelles ont leur rallye – Clyde Billaud

Les énergies nouvelles ont leur rallye – Clyde Billaud

152

Talentueux homme de droit, Clyde Billaud est, comme tout bon monégasque, fan de sports mécaniques. Dans la mouvance de la principauté, il a été sensibilisé à l’environnement. Il a participé au 14ème Rallye de Monte Carlo des Energies Nouvelles, grâce à la Fondation Cédric Flaujac. Sa monture ? Une Opel Ampéra, le must des véhicules électriques. Il nous raconte son aventure.

Il s’agit du Rallye des Energies Nouvelles qui est organisé depuis plusieurs années par l’Automobile Club de Monaco. Pour y participer, il faut avoir un véhicule hybride ou totalement électrique. Ce n’est pas un rallye de vitesse, mais de régularité avec des épreuves chronométrées où les équipages doivent maintenir une vitesse d’environ 50km/h sur des spéciales de rallye (exemple le plus prestigieux : le col de turini).

Comment t’es-tu retrouvé impliqué dans ce rallye ? Qui t’as proposé d’y participer ?
J’ai participé à ce rallye grâce à la Fondation Cédric Flaujac qui avait deux voitures engagées : Une Citroën DS5 hybride pilotée par Daniel Elena et une Opel Ampera Hybride pilotée par moi-même.
La fondation Cédric Flaujac a été créée en 2012 suite à sa disparition tragique à l’âge de 30 ans. Elle a plusieurs objectifs dont, l’aide aux enfants dans le besoin, et le soutien aux jeunes sportifs, en particulier dans les disciplines pratiquées par Cédric.

Connaissais-tu l’Opel Ampera ? Qu’en as-tu pensé ?
J’avais déjà entendu parler de l’Opel Ampera (voiture vainqueur l’année passée avec Philippe Darniche). Elle sait allier plaisir, performance, basse consommation. Par ailleurs, son look est très réussi et l’intérieur est très beau et confortable.

Comment ça s’est passé pour ton équipage ?
Le rallye s’est bien passé car nous n’avons eu aucune panne ni sortie de route. Il nous manquait peut-être un peu plus d’équipements pour le calcul de la moyenne lors des épreuves de régularité.

Il y avait Daniel Elena. Avez-vous eu contact avec lui ?
J’ai été en contact avec Daniel Elena, qui faisait partie du même team que moi, la Fondation Cédric Flaujac. C’est quelqu’un de très disponible et accessible malgré son palmarès impressionnant en matière de rallye. Il y avait aussi Sébastien Chardonnet qui participe également au championnat du monde des rallyes, lequel a remporté le Trophée de la Fondation Cédric Flaujac en étant le plus jeune équipage le mieux classé, mais également d’autres personnalités.

Le mot de la fin. Ton impression générale – sur le rallye – sur les véhicules électriques ?
Une très bonne expérience, conviviale et de très bons moments sur la route avec mon coéquipier Freddy Delorme. Performance et respect de l’environnement : c’est possible !

Pascal Hermer

l'Opel Ampera sur le Rallye des Energies Alternatives