Accueil Articles [Articles] block 2 Brest is the best

Brest is the best

120

Ce mois-ci on prend le large direction la Bretagne. Le chef-lieu du Finistère est coupé en deux par la Penfeld. Un centre-ville vue mer. Brest est très marquée par son passé maritime. Ses paysages, ses monuments et ses constructions font d’elle une ville très agréable.

Son pompon
Un caramel coulant au beurre salé enrobé de chocolat noir. Le tout dans un chapeau. Ça, c’est la recette d’origine. Aujourd’hui, il se décline en praliné, yuzu, fruit de la passion ou framboise. Crée en 2004, le Pompon deviendra meilleure spécialité chocolatée de France en 2014.

Son téléphérique
C’est un moyen de transport inédit. A Brest, on emprunte le téléphérique comme le tramway. Il relie la rue de Siam, dans le centre-ville, au nouveau site des capucins dans le quartier de Recouvrance. En 3 minutes de trajet, on bénéficie d’une vue panoramique sur Brest (le pont de Recouvrance, la tour Tanguy, la rade, les installations de la Marine nationale et le quartier des Capucins. L’unique pylône culmine à 80 mètre de haut. De quoi en prendre plein les yeux.

Ses navigateurs
Si Hollywood possède son “Walk of Fame”, à Brest, les stars, ce sont les navigateurs. La ville tient à les mettre en valeur. Ces derniers ont moulé leurs mains dans de la pâte. Une couche de silicone qui formera une plaque en bronze. Chacun a sa petite plaque avec son nom et ses records. Cinq branches d’étoile, une pour chaque lettre de Brest, couronnent leurs empreintes. Les records de Florence Arthaud, Olivier de Kersauson ou encore Thomas Coville sont exposés sur le quai Tabarly, devant le port du château.

Son port
C’est une autre balade qui offre une vue imprenable. La marina du port du château. Depuis cette promenade, on observe les passes, espace entre lequel les bateaux entrent dans le port. Encerclé par deux digues le port dispose de 625 places pour bateaux de moins de 80m. Sur la jetée, les pêcheurs se succèdent. Des hommes et femmes seuls ou des couples viennent avec leurs cannes et appâts.

Laura Berlioz