Accueil Actualité [Actu] block 1 Changements majeurs pour 2019, Daniel Tuccillo

Changements majeurs pour 2019, Daniel Tuccillo

55

J’ai l’impression de servir la même rengaine, chaque année, depuis 2013, mais c’est pourtant le cas. L’association a été en constante mutation depuis 4 ans. De nombreux copains nous ont rejoint jusqu’à atteindre le chiffre remarquable de plus de 2300 participants.

Une évolution rapide. Trop rapide ?

Certains seraient tentés de le croire, mais à une heure où certaines organisations peinent à survivre faute de membres, nous ne pourrions que nous en féliciter.Sauf qu’effectivement certaines situations me font dire qu’en ouvrant la porte à tous ceux qui en ont besoin, sans distinction d’état d’esprit, ni de jugement de valeur, nous avons perdu quelque chose. Certaines situations vécues au travers de nos rendez-vous, me font penser que nous nous sommes éloignés du petit groupe d’entraide entre chefs d’entreprise que j’avais créé avec 2 ou 3 copains en 2011. Cet esprit de partage, d’engagement sans arrière-pensées, cette mobilisation dans l’unique but de rendre service à l’autre.
J’ai décidé, je dirai même plus, nous avons décidé avec le conseil d’administration, le conseil de bienveillance puis voté en assemblée générale de redonner à l’association ses lettres de noblesse initiales : partager, échanger, donner, aider sans arrière-pensées ni penser à un éventuel retour.

Le décès d’un de mes proches, d’un pilier de notre groupe originel me conforte dans cette position.

Il nous faut reconstituer une famille et se battre pour nos valeurs. Une seule contrainte pour atteindre cet objectif, le règlement d’une cotisation jusqu’alors facultative. Des facilités de paiement seront bien entendu mises en place pour ne pas laisser de côté ceux qui peuvent avoir le plus besoin de l’association.Notre but : redevenir une grande famille, se serrer les coudes, ouvrir nos carnets d’adresses à ceux qui en ont besoin (chefs d’entreprises en difficultés, personnes dans la détresse, nécessiteux).

Cela vous paraît sans doute utopique, ça ne l’est pas pour moi.

A l’heure où beaucoup sont déçus par leur entourage et perdent confiance, je puis vous assurer qu’il ne se passe pas un jour sans que je sois émerveillé par les personnes que je côtoie, que je rencontre. Mes piliers dans cette nouvelle démarche se nomment Patrick Chatrieux, André Senanedj et Bernard Bouana. D’autres belles personnes, en voyant les changements de notre association, nous rejoindront et notre belle famille s’agrandira progressivement et sereinement.
Nous allons travailler sur une des phrases que notre bon vieux Laroule (Jean-Philippe Lamarche) m’a livré, il y a quelques années et que j’ai comprise il y a peu, dans la semaine qui a suivi son décès, en pleurant et en réfléchissant sur ce que mon vieil ami m’avait apporté.

“Il ne faut pas confondre la relation et la nature de la relation”. C’est une maxime qui s’adapte parfaitement à notre association.

Pour moi, ce n’est pas parce que l’on paie sa cotisation et que l’on participe à nos déjeuners que l’on fait systématiquement partie d’Alliance Majeure.
En intégrant notre groupe, on obtient la relation, c’est vrai. Mais c’est ce que l’on va faire au sein de notre famille qui est déterminant : participer activement, tisser des liens en partageant, apporter son aide à ceux qui en ont besoin, mettre à disposition son carnet d’adresse à ceux qui n’en ont pas, apporter son aide active à nos projets en faveur des enfants qui en ont besoin ou les personnes âgées en difficultés. C’est ça qui importe.

En gros, développer la nature de la relation est essentiel.

Là seulement, on intégrera la famille et on découvrira des gens exceptionnels, que l’on considérera faire partie des siens. Car dernièrement, j’ai compris, avec la disparition de notre bien aimé ami Laroule, que notre amour ne se limite pas à notre propre famille mais qu’il s’étend bien au-delà.

Daniel Tuccillo
Président d’Alliance Majeure