Accueil Articles [Articles] block 2 Corneille, le retour gagnant !

Corneille, le retour gagnant !

124

Populaire et plein d’entrain, l’auteur-compositeur et interprète Corneille revient sur le devant de la scène avec son 6ème album, dans les bacs le 18 novembre prochain, intitulé « Entre Nord et Sud ». Il était l’invité du « Drive Show », en direct des studios de la radio Vitamine. Je suis allée à sa rencontre et je n’en ai pas loupé une miette !

En pleine promo, l’oeil pétillant et le sourire aux lèvres, Corneille s’est livré sans aucune retenue entre une séance photo et un live. Vous avez déjà certainement entendu « Les sommets de nos vies », nouvel extrait du dernier né de l’artiste. Dix ans après son premier album, le chanteur très convoité par le public français, aujourd’hui père de famille et bien dans ses baskets est de retour sur le devant de la scène, plus heureux et épanoui que jamais.

Dans quel état d’esprit êtes-vous avant la sortie de ce 6ème album ?
C’est un album spécial pour moi, l’album d’une décennie. Il arrive 10 ans après mon premier, c’est comme si je célébrais quelque chose. Je fais ce métier depuis plus de 10 ans et la durée est de plus en plus rare de nos jours. C’est un album bilan, un accomplissement, un disque de synthèse musicalement parlant de tout ce que j’ai été depuis le premier.

Quelle est la différence entre le Corneille du premier album il y a 10 ans et celui d’aujourd’hui ?
Les cheveux et la barbe déjà ! (Rires) Il y a aussi de nombreux autres changements. Mais surtout j’ai compris d’avantage de choses qu’il y a 10 ans. Je suis papa, marié, en fait je suis un homme plus ou moins changé. J’ai vécu tout ce qui arrive à un être humain et qui le fait évoluer de manière assez significative comme la paternité ou le fait de trouver l’amour. Il y a une véritable évolution entre ces deux albums.

L’album s’intitule « Entre Nord et Sud ». C’est un clin d’œil à vos nombreuses influences ?
C’est le reflet de ma carrière musicale mais aussi le reflet de ce que je pense de mon identité. Entre Nord et Sud est la situation géographique de mon identité. J’ai grandi en Afrique au Ruanda, toutes mes influences musicales sont afro-américaine mais ma carrière est essentiellement en France. Entre Nord et Sud par rapport au fond des histoires que je raconte, parce que mon son reste nord-américain, avec des influences hip-hop et de la pop anglo-saxonne. J’ai beaucoup d’influences et je m’en sers dans chacun de mes albums.

Pensez-vous avoir le recul nécessaire sur votre carrière musicale aujourd’hui ?
Le titre « les sommets de nos vies » tente justement de faire le bilan, la rétrospective de ce qui s’est passé ces 10 dernières années. Je me suis rendu compte avant de faire cet album que j’avais vécu beaucoup de très belles choses que je n’ai pas eu le temps d’apprécier parce qu’elles sont arrivées trop vites. Je n’ai pas eu le temps de me poser en me disant que j’étais en train de faire l’Olympia ou que ma chanson passait à la radio. Aujourd’hui j’ai le recul que je n’avais pas auparavant et je l’ai mis en chanson.

Vous avez collaboré récemment avec de nombreux rappeurs comme Youssoupha, La Fouine, Soprano, Kery James. Que vous apportent toutes ses collaborations artistiques ?
Les collaborations m’ont ouvert des horizons. Le hip-hop fait partie de ma culture. J’ai grandi en écoutant du hip-hop plus américain mais de manière générale, il fait partie de ma culture musicale, aujourd’hui j’écoute énormément de hip-hop. C’est très naturel pour moi de m’associer à des artistes ou de mettre des sonorités dans ma musique. Tout cela s’est fait naturellement, grâce à des rencontres humaines.

Vous allez partir à la rencontre du public avec une tournée prévue à partir de février 2014, j’imagine que vous avez hâte de retrouver votre public sur scène ?
J’ai très hâte de retrouver la scène, d’autant plus que pour les prochaines tournées, j’ai l’intention de faire quelque chose que je n’ai pas encore fait, c’est-à-dire de conceptualiser le live. Sur les précédents concerts je faisais uniquement le tour de mon répertoire avec mes musiciens. J’ai toujours adoré la scène mais à présent j’ai envie de passer à autre chose et de proposer un univers visuel et un show. J’ai quelques idées et c’est en train de se concrétiser. En tout cas, je suis impatient de retrouver mon public.

On a hâte nous aussi mais il faudra attendre encore un peu ! Je dis au revoir à Corneille qui se dirige déjà dans le studio pour répondre aux questions de Greg en direct, face à quelques fans privilégiés. Avant de repartir, nous immortalisons ce moment avec une petite photo souvenir. Clic clac c’est dans la boîte !

Propos recueillis par Marine Astor
Photo : Vitamine

Corneille entouré de Marine Astor jouraliste, pour Limpact et Marion Thillet, collaboratrice pour Limpact