Accueil Articles [Articles] block 2 Eric Bonifay, toute la provence dans ses “cactus vinaigrette”

Eric Bonifay, toute la provence dans ses “cactus vinaigrette”

135

Eric Bonifay a 50 ans. Il a toujours été un fou d’image et ce n’est peut-être pas par hasard qu’il a choisi d’être informaticien…

“Un barbouilleur de pixels” comme aime à dire ce grand gaillard natif de St Zacharie. Mais un jour, l’écran d’ordi ne lui suffit plus. Il décide alors de devenir réalisateur et de quitter son métier pour se consacrer au 7ème art. Et comme il aime écrire, sur la lancée il écrit le scénario de son premier court métrage : “Cactus vinaigrette”.
C’est une histoire pleine d’humour, de poésie, de tendresse et qui lui ressemble en fait car, sous sa stature d’agent de la sécurité, se cache un type plein d’humour mais aussi un poète.

En dehors de l’histoire simple que raconte son film, c’est une ode à la Provence avec des images superbes. Ses personnages sont à la fois truculents et touchants. Et ils sont amateurs puisque le rôle du papy est joué par son propre père, un véritable Provençal plein de bons sens et d’à-propos et cette sérénité que l’on ne trouve que chez ces hommes de la terre, ces hommes vrais.

cactus vinagrette

C’est une jolie histoire, chronique campagnarde dans ce site superbe où l’on dirait que le temps s’est arrêté. En dehors de son père, Lucien, on retrouve un paysan matois et rusé (René Brunie), une gamine malicieuse (Séréna Bianchi Gasc) et un chat qui se dore au soleil, bercé par le chant des criquets. C’est une véritable bouffée d’air frais dont on a aujourd’hui vraiment besoin… Et par-dessus tout ça, il vous donne en étrenne, “l’assent” qui se promène et que l’on aime tant.

Séréna Bianchi Gasc

Notre amie Loutcha Dassa ne s’est pas trompée en le programmant dans son festival “Portraits de femmes”, auquel s’ajoute cette année en sous-titre : “Les hommes aussi” ! Il sera programmé dans la nuit du court métrage… Ne le ratez pas !

Jacques Brachet

Affiche cactus vinaigrette