Accueil Articles [Articles] block 2 Fabrice Maruca, Une “minute vieille” irrésistible

Fabrice Maruca, Une “minute vieille” irrésistible

133

Il fallait y penser.
Alors que nombre de séries courtes tournent autour des amis, des voisins, de la famille, Fabrice Maruca a offert à Arte, une minute… vieille !

De quoi s’agit-il ? De prendre des personnes âgées et, en une minute, de leur faire raconter des histoires décalées, folles… et souvent salaces ! Et c’est à tel point irrésistible et original qu’il vient de remporter le prix des programmes courts à La Rochelle.

Rencontre

Comment vous est venue cette idée, Fabrice ?
C’est une idée un peu folle avec l’envie de filmer des vieilles dames indignes, qui, de par leur âge et leur côté “gentilles mamies”, racontent des histoires décalées, déjantées, ce qui les rend très drôles.

Le choix des comédiennes ?
Je cherchais des personnes âgées, donc, des comédiennes à la retraites où des comédiennes qui démarrent une carrière à l’heure où d’autres la terminent. Et puis il se trouve que j’ai commencé à recevoir des demandes de comédiennes “encore en service” et qui ont voulu jouer le jeu comme Judith Magre, Anémone et Bernadette Lafont dont ce fut, hélas, le dernier tournage.

Qu’avez-vous fait avant ?
J’ai réalisé beaucoup de courts-métrages, des pubs, des clips. Au départ, “La minute vieille”, a été mon sixième court-métrage. C’était en 2008 et en 2011 l’idée a intéressé Arte. Je l’ai donc adaptée… et ça a aussitôt marché !

D’après vous, pourquoi cet énorme succès ?
C’est le décalage entre la blague qui peut être vulgaire, dite par certaines personnes et qui est tout simplement décalée lorsque c’est une vieille personne qui la raconte. Pour moi ça devient l’antithèse de la blague salace car ça prend aussitôt une autre dimension et ce décalage permet d’en rire plutôt que de s’en offusquer. Je crois que tout vient de là. A tel point qu’aujourd’hui je peux faire appel à des comédiennes confirmées qui sont ravies de faire ça.

Vous en avez beaucoup, dans vos tiroirs, des minutes vieilles ?
J’en ai tourné quarante en 2012 dont la moitié est passée en 2013; les autres passeront en été 2014… avec trente épisodes supplémentaires dans lesquelles on retrouvera des comédiennes connues.

Avez-vous eu des réponses négatives de celles-ci ?
Evidemment, elles n’ont pas toutes dit oui. Certaines ont refusé parce qu’il y avait le mot “vieille”, d’autres, plus nombreuses, parce qu’elles ne se sentaient pas de dire certaines choses, certains mots… Mais je ne vous donnerai pas de noms !

A quand un long métrage ?
Avec “La minute vieille” non, mais, tout en écrivant la saison 3, je prépare un long métrage qui sera totalement différent. Il n’y aura pas que des vieux mais ce sera toujours dans la comédie.”

A suivre donc…

Propos recueillis par Jacques Brachet
Photos Christian Servandier