Accueil Articles [Articles] block 2 Galerie des Riaux

Galerie des Riaux

77

En plein cœur de Toulon, non loin du port, vous passerez peut-être devant la charmante galerie des Riaux. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil, vous serez accueillis chaleureusement et guidés à travers un parcours initiatique retraçant les œuvres du peintre Roger Van Rogger. Une exposition particulière qui présente une série de peintures d’Arlequin à découvrir jusqu’au 13 mars 2014.

Ici vous êtes ailleurs. C’est dans la petite rue des Riaux au cœur de Toulon que se situe la très jolie galerie des Riaux. Ouverte depuis seulement quelques mois, son objectif premier est de défendre et de mettre en valeur les œuvres d’artistes. Le Président de l’Association « Galerie des Riaux », Monsieur Thierry Berruet compte sur plusieurs facteurs pour faire de sa galerie un lieu aux multiples sensibilités où les visiteurs en ressortent changés, c’est donc bel et bien le temps et le bouche-à-oreille les clés de la réussite.

Ce passionné des œuvres de Roger Van Rogger a souhaité lui rendre hommage en consacrant une exposition entièrement dédiée à ses œuvres, celles qui ont marqué un tournant dans sa carrière d’artiste peintre, une série de peintures d’Arlequins.
Dans la galerie, des toiles abstraites sont confrontées les unes aux autres, représentant des scènes graves aux expressions divergentes. Mais si Van Rogger a choisi le personnage Arlequin ce n’est pas par hasard. L’histoire d’Arlequin a toujours été assez floue et douteuse, un personnage resté longtemps théâtral et ambigu par son accoutrement. Peut-être là le reflet indirect de la vie menée par l’artiste, une vie qui n’a finalement jamais débouchée sur une véritable carrière de peintre et toute sa vie, Van Rogger est resté incompris dans sa manière de travailler et d’aborder la peinture.
En mars 1969, en situation de crise, il décide de démarrer une série de portraits d’Arlequins. Un arlequin ni classique ni académique, qui sort de tout ce que l’on a pu voir avant. Fini le style bariolé, il laisse place à un arlequin très abstrait aux regards dissymétriques. Une peinture qui laisse place à la réflexion lorsqu’elle croise votre chemin.
Ne vous fiez pas à votre première impression, derrière ces toiles se cachent une rare sensibilité, la délivrance d’un homme retranscrite à travers des peintures difficiles mais bien réelles. En 1983, Van Rogger meurt mais laisse derrière lui des œuvres grandioses qui vous laisseront perplexes, aujourd’hui encore…

Marine Astor

Galerie des Riaux 30-32 rue des Riaux Toulon
Du mardi au samedi de 10h à 19h