Accueil Articles [Articles] block 2 Les CCFF, premiers remparts contre l’incendie

Les CCFF, premiers remparts contre l’incendie

86

Bénévoles, passionnés de leur village, les membres des comités communaux feux de forêts veillent sur la beauté inimitable de notre patrimoine forestier. Ils en appellent au civisme de tous : 40 % des incendies sont liés à l’éjection des mégots hors du véhicule !

Ils sont précisément 5 432 bénévoles. Vous les avez certainement croisés, avec leur tenue orange et le sigle CCFF barrant le dos (Comités communaux feux de forêts). Ils veillent toute l’année à ce que la forêt varoise sauvegarde son titre flatteur de première forêt française métropolitaine. « Nous sommes essentiellement connus pour notre action de lutte et de prévention contre les feux », assure Gilles Allione, le président varois du CCFF départemental. « C’est logique, cela constitue l’essentiel de notre action. Mais nous pouvons aussi intervenir en cas de grosses inondations, comme ce fut le cas, malheureusement, dans un passé récent. En cas de catastrophes majeurs, nous sommes tous mobilisables », poursuit-il. Les CCFF sont présents sur la quasi-totalité des 153 communes du Var (140 précisément).

Les CCF départemental - Limpact

140 véhicules porteurs d’eau
Le cadre de leurs interventions est formellement délimité par le préfet, en liaison avec les maires de chaque commune et les services de secours. « Nous disposons de plus de 140 véhicules porteurs d’eau, équipés de moyens radio, précisément 645 postes. Notre première fonction consiste à surveiller les sites à travers des patrouilles et des vigies. Dès qu’un feu démarre, nous pouvons l’attaquer pour l’éteindre rapidement. Mais si les conditions nous dépassent, notamment du fait de la présence d’un vent fort, nous alertons vite les pompiers », poursuit Jacques Grenier, ancien président des CCFF, aujourd’hui trésorier. Lorsque le feu s’active, les bénévoles guident les secours, apportent un soutien logistique en eau et nourriture et assistent les populations dans le retour à une vie normale.

2013, année exceptionnelle
Tout au long de l’année, lorsque la menace des incendies retombe, les CCFF ne chôment pas. Dans les classes, dans les mairies, auprès des promeneurs, ils vont à la rencontre de la population pour les sensibiliser sur les risques, en leur remettant un petit dépliant très instructif (lire encadré). Il s’agit aussi de conseiller les particuliers sur le débroussaillement et de veiller au bon état des équipements DFCI (Défense de la forêt contre l’incendie). Les hommes en orange espèrent que l’année 2014 sera aussi bonne que celle de 2013. « Ce fut une année exceptionnelle, avec très peu de feux. Il est vrai que les conditions météo étaient idéales, sans trop de mistral », se réjouit Gilles Allione. Au bilan, 8,48 hectares seulement sont partis en fumée, pour douze incendies recensés.

Les CCFF départemental - Limpact

Ne jetez plus les mégots par la fenêtre !
Les CCFF bénéficient donc de l’agrément de la sécurité civile. Lors des inondations du début de l’année, du côté de la Londe, ils étaient présents. « Là, on se transforme en propriétaire de snack », sourit Jacques Grenier. « On fait des sandwiches, on soutient les gens. En tout, chaque année, nous dénombrons 900 journées de bénévolat ». La prévention passe par une prise de conscience collective. « Nous ne dirons jamais assez qu’il est dangereux de jeter les mégots de la voiture. 40 % des départs de feu sont liés à ce type d’imprudence. Les barbecues, l’été, sont interdits, sauf s’ils sont attenants à la maison, ou s’ils sont alimentés à l’électricité ou au gaz », rappellent-ils. Escota a d’ailleurs installé des bornes anti-mégots le long des autoroutes pour pallier le manque de civisme de certains. Des campagnes d’informations plus insistantes le long de l’autoroute auraient pour effet, peut-être, d’enrayer le phénomène. C’est la main de l’homme qui se situe derrière chaque feu : des travaux réalisés à la disqueuse peuvent entraîner des départs de feux, des heures après que cette dernière ait retrouvé le garage !
L’amour du patrimoine
Pourquoi se sont-ils engagés ? « Nous venons tous d’horizons différents. Certains étaient pompiers ou gendarmes. Mais d’autres sont professeurs, anciens ouvriers, natifs du village. Je crois que le point commun, c’est celui-là. L’amour de cette nature qui nous accorde tant de joie. Un feu laisse toujours une blessure indélébile sur un paysage. Ça change une vie, tout simplement », conclut Gilles Allione.

Stéphane Menu

Rejoignez les CCFF !
Vous souhaitez, vous aussi, participer à la sauvegarde de notre patrimoine forestier. Sachez que l’association est ouverte à tous : jeunes, à partir de 16 ans, ou moins jeunes, actifs ou retraités, ruraux ou néo-ruraux… Pour les mineurs, une autorisation parentale est obligatoire. Votre mairie vous fournira tous les renseignements nécessaires.

Le feu arrive, que faire ?
Nous avons la chance de vivre dans un beau département mais ce privilège nous expose au risque incendie. Pour éviter qu’un feu se transforme aussi en drame personnel et familial, les conseils des CCFF sont particulièrement éclairants. A noter dans un coin de sa tête :
– Il est indispensable d’ouvrir le portail de la maison pour faciliter l’arrivée des secours.
– Vous avez une bouteille de gaz ? Débranchez-le vite et placez-la dans la piscine. Vous n’avez pas de piscine ? Faites couler un bain pour l’immerger !
– Il faut bien sûr rentrer les tuyaux d’arrosage. Dans le cas contraire, ils auront fondu et nous pourrons plus servir à éteindre les petits foyers après le passage de la vague de feu.
– Sauf ordre d’évacuation, il faut rester chez soi. Construite en maçonnerie, j’y suis en sécurité. Inutile d’aller chercher ses enfants à l’école. Ils sont pris en charge.
– Il faut fermer les portes, les volets et le registre de la cheminée. Remontez les stores pour éviter que le feu ne se propage dans la maison.
– Changer régulièrement les piles de votre transistor. Ce sera certainement le dernier lien que vous aurez avec l’extérieur. Avec feu, les liaisons internet disparaissent aussi vite que les arbres !