Accueil Articles [Articles] block 2 Magic Mouss. Engagé par passion

Magic Mouss. Engagé par passion

313

Mouss n’est pas un magicien comme les autres, son parcours atypique mais au combien enrichissant lui a permis de faire voyager la magie du Canada à la Russie, de l’Allemagne à la Pologne en passant par l’Ukraine, un art qui occupe toutes ses journées, un art qu’il compte bien développer partout dans le monde. Bien dans ses baskets, épanoui et plein d’entrain, Magic Mouss aime la vie et prend plaisir à faire plaisir.

Magic Mouss, close-up - Limpact

Comment as-tu découvert la magie ?
J’ai découvert la magie à l’âge de 17 ans dans un centre de vacances où je travaillais en tant qu’animateur. J’ai rencontré un magicien qui m’a appris mes premiers tours et la magie a tout de suite été un outil révélateur pour moi, ce petit truc qui manquait à mon personnage. J’ai décidé de me former seul d’abord puis au Centre National des Arts du Cirque pendant un an à Paris. Je me suis créé un réseau avec des ateliers que j’animais et j’ai rencontré de grands noms de la scène française. J’ai ensuite fait la première partie de Patrick Sébastien à La Seyne sur mer un été et suite à cette rencontre il m’a proposé de venir dans son émission « Le plus grand cabaret du monde », ce fut la concrétisation d’un rêve pour moi.

Qu’est-ce qui te fascine dans cet art ?
La magie est un langage universel, c’est pour cela que j’aime faire des spectacles à l’étranger et dans des contextes très différents : classes, restaurants, cabarets, salles de spectacle, tout le monde s’émerveille devant un tour, tout le monde aimerait être dans le secret. Les rencontres que j’ai pu faire sont merveilleuses, le monde du spectacle est à part, je sais m’adapter au public que j’ai en face de moi, j’en découvre chaque jour un peu plus.

Quels types de prestations proposes-tu au public étranger ?
Lors de mes tournées en Europe, organisées par les Instituts français, je propose des spectacles et des ateliers de magie dans les écoles primaires et collèges où les élèves apprennent le français. Je retravaille mon texte pour que le français que j’utilise soit compris par tout le monde et soutienne le travail des professeurs. Grâce à ces ateliers, les élèves se rendent compte que le français est utile puisque grâce au français, ils comprennent un spectacle de magie, ils apprennent des tours et les présentent ensuite lors de la fête de l’école, devant les parents émerveillés.

Magic Mouss, magicien, illusionniste - Limpact

Pratiques-tu d’autres activités autour de la magie ?
J’anime des Master class avec des jeunes étudiants en théâtre. L’Institut français de Roumanie m’a fait intervenir dans ce cadre pour soutenir le projet de former des comédiens bilingues français-roumain afin de développer la coopération dans le domaine du cinéma entre la France et la Roumanie. Cette activité me tient à cœur, c’est une ouverture sur le monde.

D’après toi, la magie a un rôle social ?
Je suis magicien mais je donne un rôle social à cet art par les ateliers que j’organise. J’ai accompagné une équipe de magiciens apprentis en Roumanie pour leur donner une première expérience internationale mais pas seulement… Je voulais leur montrer que l’on a parfois des idées préconçues sur des personnes alors que la vérité est tout autre. Cette chance, c’est l’Institut français de Roumanie qui me l’a offerte dans le cadre d’un partenariat avec la ville de La Seyne sur mer. Les jeunes ont mené des ateliers avec les élèves roumains, ils ont découvert une Roumanie différente de celles qu’ils imaginaient, avec des gens accueillants et généreux. Ils se sont ensuite produits devant un public d’adultes dans une vraie salle de spectacle, c’était un moment très fort dans mon métier.

Quels sont tes projets ?
Au mois de mars, à l’invitation de l’Institut français de Pologne à Varsovie mais aussi de l’Alliance française de Lviv en Ukraine, je proposerais pour la première fois des spectacles et ateliers aux élèves des écoles primaires. Ce sera la première fois que je ferais des spectacles devant des jeunes de langue slave ! Je suis également en train de finaliser un nouveau spectacle pour adulte. Je souhaite mette toutes les chances de mon côté afin d’exporter mes spectacles dans d’autres pays et développer la magie à l’international.

Propos recueillis par Marine Astor