Accueil Articles [Articles] block 1 Marie sans filtre, Marie S’infiltre

Marie sans filtre, Marie S’infiltre

479

“Marie S’Infiltre” est un véritable caméléon. Dans un meeting de Marine Le Pen, au festival de Cannes ou encore avec les gilets jaunes sur les Champs-Elysées. Dans ses vidéos, elle s’incruste dans des milieux culturels et politiques. Passée par Hypokhâgne et Sciences Po, c’est un passage aux cours Florent qui la fera changer de voie. Adieu la politique, direction la comédie. Une vie “d’incruste et de mensonges”, qu’elle décrit dans son spectacle.

Depuis quand Marie S’infiltre-t-elle ?
Sur les vidéos Youtube, depuis plus de 2 ans. Mais en réalité, j’ai toujours eu ce tempérament. J’en ai fait une marque. Pour ma première vidéo, je suis allée dans un camp de migrants qui s’était installé dans le 16e arrondissement de Paris. Là, j’ai voulu créer la chaîne YouTube. Une amie m’a dit “mais tu vas quand même pas mettre ton vrai nom” J’ai donc choisi “Marie S’Infiltre”.

Quelle est votre vidéo préférée ?
Celle où que j’ai pris le plus de plaisir, c’était lors de la Fashion Week. J’aime tenir des rôles de A à Z. Le milieu que j’ai infiltré est ridicule, j’adore me fondre dans un paysage aussi 1er degré.
Malgré votre succès sur YouTube, vous partez en tournée pour un spectacle…
Le public des vidéos est très surpris en sortant de la salle. C’est un récit autobiographique sur ma vie d’ incruste qui a pris tout son sens quand je suis devenue comédienne. Le spectacle porte sur les questions du mensonge, de l’illusion et de l’art de l’usurpation. C’est un thème majeur dans ma vie. J’ignore pourquoi on nous dit d’être naturelle, vraie… On peut être faux et réussir.

Qu’est-ce que le “Journal du Turfu” ?
Il s’agit d’une série créée avec le réalisateur de mes vidéos. On a inventé ce nouveau format de mini pastilles sur l’actualité du 21e siècle au travers du regard d’une speakerine délurée. Elle est transportée en 2019 et constate les changements de l’actualité avec beaucoup d’étonnement. J’avais envie de trouver un nouveau format un peu moins populaire que “Marie S’Infiltre” avec une esthétique plus poussée.
Au départ, vous vous destiniez à une carrière politique. Ce milieu est parfois critiqué pour son opacité et vous, vous faites du mensonge une force. Ces deux milieux sont-ils liés ?
La politique ça me parle. J’adore ça et je sais ce qui anime les personnages politiques. Le problème de ce milieu c’est que le mensonge demeure. Dans la comédie, tout s’arrête à la fin du spectacle. En politique, le jeu d‘acteur ne prend jamais fin. Mon mensonge, il est avoué. En politique, ce n’est pas le cas et à cause de ça j’ai du mal à me sentir à l’aise. La politique, c’est le règne du mensonge non avoué.

Propos recueillis par Laura Berlioz

Le Show Inouï
5-6 avril : Nice (Royal Comédie)
9-10 avril : Marseille (L’Art Dû)
Du 16 au 25 Juillet à 20H : Festival OFF d’Avignon (Le Palace)