Accueil Articles [Articles] block 2 Stars 80, le film surprise

Stars 80, le film surprise

114

A partir du titre et du sujet, on pouvait imaginer le pire : un long clip d’ex-idoles, un road movie débile et que sais-je encore ? En finale c’est une comédie… musicale que tous les nostalgiques des années 80 vont voir le cœur au bord des larmes… car la nostalgie fait souvent pleurer.
Heureusement, on rit beaucoup aussi de tous ces artistes qui retrouvent leur jeunesse et s’amusent comme des enfants. Quant à leurs chansons, elles sont toujours présentes à notre esprit et nous donnent une furieuse envie de danser et de chanter avec eux.

C’est donc l’histoire de deux loosers utopistes, un duo de choc Timsit-Anconina, aussi ratés qu’attendrissants, qui vont avoir l’idée géniale de réunir ces oubliés du showbiz et qui vont faire un carton. C’est jubilatoire, superbement filmé avec le talent et les moyens que Thomas Langmann, notre oscarisé, sait mettre dans ses films, ce film étant conduit par Frédéric Forestier (tous deux ont fait Asterix) et quel plaisir de retrouver Jeanne Mas, Peter et Sloane, Cookie Dingler, Mader, Début de Soirée, François Feldman, Desireless, Patrick Hernandez et bien d’autres encore qui ont fait le succès de soirées eighties…
On ne s’ennuie pas une seconde, notre duo est convaincant, attachant, d’une belle humanité, et nos ex-stars sont de vrais garnements dont on sent le plaisir de s’être retrouvés dans la tournée du succès… La salle a tapé des mains et chanté avec eux et l’apparition de quelques chanteurs, aujourd’hui aussi acteurs a mis la salle de Pathé Liberté en liesse.

Quel plaisir aussi pour moi de retrouver ces artistes que j’ai connus, avec qui j’ai fait des bouts de route dans les années 80, que j’ai revus lors des tournées RFM Party. Le Toulonnais de l’étape, Jean-Pierre Savelli, alias Peter, avec qui j’ai tourné dans la France entière avec les tournées Renzulli, dont j’étais l’attaché de presse, Chantal Richard bien sûr, alias Sloane, que j’ai connu lorsqu’ils ont formé leur duo, Tenue de Soirée et Sacha avec qui, un temps, j’ai eu le projet de monter une radio, François Feldman que j’ai rencontré grâce à sa belle choriste Janice Jamisson qui a tourné avec l’amie Catherine Lara après avoir fait partie du groupe Eurythmics. Quant à Patrick Hernandez, c’est l’un des rares que n’ai pas rencontré dans ces années 80… avec (regrets éternels !) Sabrina !
C’est Jean-Pierre Savelli qui a insisté pour que la tournée promo passe par sa ville et les retrouvailles furent comme d’habitude, joyeuses.

Tous bien sûr sont heureux d’avoir fait ce film, qui est le prolongement de leur success story, qu’est cette tournée entreprise voici sept ans et qui se prolongera tout au long de 2013 avec encore à la clef quelque 80 concerts. Sans compter, avouent-ils, qu’il était difficile de refuser à un producteur de la trempe de Thomas Langmann, connu aujourd’hui du monde entier grâce au succès international de “The Artist” qu’il a également produit.
Pour eux, tout paraissait improbable comme cette première tournée qui a viré au succès et ce film aujourd’hui qui est pour eux la cerise sur le gâteau,  et qui fut une belle aventure humaine.
Ils ont su s’adapter à un tournage cinéma, ce qui, là encore, était aussi improbable car entre faire une télé et un film il y a un monde et il n’était pas évident qu’ils sachent jouer.
Même s’ils n’ont jamais arrêté de travailler, même si la télé ne faisait pas appel à eux, les tournées et le film les ont remis dans le feu des projecteurs et de l’actualité et tous ont plein de projets… après cette nième tournée qui débutera vers la fin de l’année.
Vingt-cinq, trente ans après les revoilà tous repartis comme au bon vieux temps des années 80 !

Jacques Brachet
Photo Christian Servandier